« Avoir le coeur jusque dans la gorge »

r_2100x1400_radio_praha.png

Salut à tous les tchécophiles de Radio Prague - Ahoj vám všem, milovníkům češtiny Radia Praha ! Nous allons poursuivre notre rappel des expressions idiomatiques de la langue tchèque relatives au corps humain. Récemment, nous avions ainsi passé en revue la tête - hlava, ainsi que les cheveux - vlasy, et les oreilles - uši. Nous avions, par exemple, découvert que les Tchèques pouvaient « être amoureux jusqu'aux oreilles » - « být zamilovaný až po uši ». Pour cette fois, il sera de nouveau question de sentiments puisque nous allons notamment évoquer le coeur - srdce, mais aussi le cou et la gorge - krk.

Avant de débuter, précisons tout d'abord qu'en tchèque, le petit mot « krk » peut désigner à la fois le cou et la gorge. Toutefois, selon le contexte dans lequel le mot est employé, les gens parviennent à faire la nuance et à savoir s'il s'agit du cou ou de la gorge. Par exemple, lorsque les Tchèques en ont marre de quelque chose, qu'ils en bavent, ils disent parfois « leze mi to krkem », soit, traduit littéralement, « cela me sort par la gorge ». En revanche, lorsqu'ils en ont plein le dos de quelque chose ou de quelqu'un, ils utilisent l'expression « mít toho (až) po krk », qui, elle, signifie « en avoir jusqu'au cou ».

Ceci précisé, lorsque les Tchèques sont convaincus d'avoir raison, qu'ils en mettraient leur main au feu ou leur main à couper comme on l'entend de temps à autre en français, ils disent « vsadím na to krk » ou « dám za to krk », ce qui signifie qu'ils sont prêts à mettre en jeu, à parier leur cou ou leur gorge, la nuance étant cette fois cependant d'assez peu d'importance, puisque le mot « krk » désigne, en fait, dans le cas présent, la tête. D'ailleurs, il existe une autre expression synonyme, à savoir « dám si za to krk uříznout, že... », qui est on ne peut plus explicite puisqu'elle veut dire « j'en donne ma tête à couper ». Plus généralement, le mot « krk » représente souvent la vie comme dans l'expression « jde mi o krk » - « il y va de ma vie », utilisée quand il y un grand danger, ou encore « to mně bude stát krk » - « j'y laisserai ma peau ». Concluons quand même le chapitre sur une note plus réjouissante, le mot « krk » pouvant également désigner un être vivant comme lorsque l'on dit, par exemple, « musí živit tři hladové krky », soit « il a trois bouches affamées à nourrir », un peu à la manière des oisillons dans leur nid attendant leurs parents.

Enfin, lorsque les Tchèques veulent indiquer qu'ils ne se font pas de soucis, qu'ils ne font pas une maladie de quelque chose, ils affirment « nohu si pro to nedám za krk », soit, traduit littéralement, « je ne me mettrai pas la jambe derrière le cou pour ça ». Une expression qui n'a rien à voir avec une autre que l'on connaît en français : « prendre ses jambes à son cou », qui, elle, signifie plutôt « courir vite ». Une performance que certains Tchèques, mais pas seulement eux, auraient d'ailleurs bien du mal à accomplir quand il approchent, par exemple, les soixante ans, quand ils frisent la soixantaine. Ils disent alors « mít šedesátku na krku », soit, mot à mot, « avoir la soixantaine au cou ».

Concernant les expressions faisant référence au coeur, nous nous apercevons, comme pour la tête et bien d'autres parties du corps humain, que nombre d'entre-elles sont semblables à celles existant dans la langue française. Mentionnons, par exemple, le verbe « aimer » - milovat. Comme les Français, les Tchèques, eux aussi, sont capables d' « aimer de tout leur coeur et de toute leur âme » - « milovat celým (svým) srdcem a celou (svou) duší ». Lorsqu'ils « ont le coeur serré », les Tchèques diront « mít sevřené srdce » ou bien « mít srdce jako v kleštích », soit « avoir le coeur comme dans un étau ». Quand ils ont d'importants battements de coeur, ils affirment qu'ils « ont le coeur jusque dans la gorge » - « mít srdce až v krku ». Par contre, quand ils ont besoin d'avoir le coeur bien accroché, c'est l'expression « mít srdce na pravém místě » qu'ils utilisent, soit « avoir le coeur bien à sa place, au bon endroit ».

Enfin, quand quelqu'un a peur, manque de courage, de coeur, on peut se moquer de lui avec l'idiome « má srdce v kalhotách », ce qui indique que l'incriminé « a le coeur dans le pantalon ». Et puis lorsqu'un Tchèque ressent de la tristesse, qu'il a le coeur gros et pleure jusqu'à fendre le coeur, on dira « pláče, až srdce usedá », ce qui, traduit mot à mot, signifie qu'il « pleure à s'en asseoir le coeur ». Du coup, il éprouve le besoin de s'épancher, de se confier à un autre, d'où l'expression « vylít si srdce », soit « vider son coeur » débordant.

C'est donc après vidé notre coeur que prend fin ce « Tchèque du bout de la langue » consacré aux expressions relatives au coeur, au cou et à la gorge. Notre coeur n'étant toutefois pas encore tout à fait vide, nous poursuivrons nos recherches d'expressions s'y rapportant dès notre prochaine émission. D'ici-là, portez-vous du mieux possible - mějte se co nejlíp!, portez le soleil en vous - slunce v duši, salut et à bientôt - zatím ahoj!