Brno et ses mauvais souvenirs de la fin de la guerre

r_2100x1400_radio_praha.png

Et encore à propos de la guerre... Fait connu, au printemps 1945, de nombreux Tchèques ont poussé leur haine envers les nazis à l'extrême. Par exemple à Brno, en Moravie du sud, des milliers d'Allemands ont été expulsés de la ville vers la frontière avec l'Autriche. Des centaines d'Allemands sont morts encore sur le sol tchèque, suite à une épidémie de dysenterie qui avait éclaté parmi eux.

Et encore à propos de la guerre... Fait connu, au printemps 1945, de nombreux Tchèques ont poussé leur haine envers les nazis à l'extrême. Par exemple à Brno, en Moravie du sud, des milliers d'Allemands ont été expulsés de la ville vers la frontière avec l'Autriche. Des centaines d'Allemands sont morts encore sur le sol tchèque, suite à une épidémie de dysenterie qui avait éclaté parmi eux. Les habitants de Brno n'ont pas oublié ce triste événement. Grâce à leur initiative, Brno sera peut-être la première ville tchèque à exprimer officiellement son regret du transfert de la population allemande des Sudètes. Il ne manque plus que l'accord de la mairie. "Nous n'avons pas besoin d'excuses, il nous suffirait d'avoir l'impression d'aller chez nous et pas dans une ville étrangère, qui nous prend pour des touristes", dit Rudolf Hawiger, qui avait douze ans quand il a dû quitter Brno. Aujourd'hui, il vit à Karlsruhe, en Allemagne, mais il parle tchèque et son coeur bat pour la Moravie.

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture