Cinq métaux, dont le lithium, vont devenir « superstratégiques » pour l’Etat tchèque

Foto: Kanijoman via Foter.com / CC BY

Alors que le plus grand gisement de lithium au monde a été récemment découvert au Mexique, l’Etat tchèque entend placer prochainement cinq métaux sur une liste de matières premières « superstratégiques ». Concrètement, il s’agira de l’or, de l’uranium, du rubidium du césium et surtout du lithium, dont le plus grandement en Europe se trouve en Bohême du Nord.

L’objectif de cette mesure, qui s’inscrit dans le cadre d’une politique qui sera présentée prochainement au Parlement, est de faire en sorte que l’éventuelle exploitation de ses minerais ne dépende plus en premier lieu que de la décision de l’Etat tchèque. C’est du moins ce qu’a annoncé le ministre de l’Industrie et du Commerce, lundi. Avant cela, dimanche, Karel Havlíček (mouvement ANO) avait indiqué que l’Etat entendait vendre pour 600 millions de couronnes (23,5 millions d’euros) de métaux l’année prochaine, puis pour 1,6 milliard de couronnes (63 millions d’euros) en 2021, mais qu’il ne s’agissait là pas de métaux rares.

La République tchèque entend ainsi mieux protéger ses réserves de métaux rares. Actuellement, dans la pratique, les sociétés qui formulent une demande de prospection géologique et réalisent celle-ci, ont ensuite le droit d’exploiter la ressource. « Pour ces cinq matières, les choses fonctionneront de telle manière qu’il faudra d’abord passer par le ministère de l’Environnement et par le ministère de l’Industrie et du Commerce. Et le gouvernement pourra alors décider si oui ou non », a précisé Karel Havlíček. « Si la République tchèque décide qu’une prospection géologique ne l’intéresse pas, alors ce sera l’affaire des sociétés commerciales. »

Plus concrètement, l’idée est aussi d’éviter ce qui s’est passé récemment avec le lithium, et ce alors que selon certaines estimations, quelque 3 % des réserves mondiales de lithium se trouvent en République tchèque. Le gisement situé à Cínovec, dans les Monts métallifères, massif frontalier entre la République tchèque et l’Allemagne, est le plus important en Europe.