Comment on étudie au Lycée français de Prague

r_2100x1400_radio_praha.png

Denisa Tomanova est étudiante au Lycée français de Prague et, actuellement, stagiaire à Radio Prague. Le premier jour de son stage, Magdalena Segertova a invité Denisa au micro...

"Quand j'étais petite, j'allais seulement quinze jours dans une école tchèque. Après, mes parents on trouvé, à Prague, l'école française. Alors depuis le CP jusqu'à la seconde, je suis là-bas. Depuis le CP, toutes les matières sont en français. A part les langues, on peut choisir l'espagnol, l'allemand ou l'anglais, tout est en français, donc on apprend vite. "

Et quand tu parles avec tes amis qui fréquentent les lycées tchèques, penses-tu que votre niveau est le même ?

"A vrai dire, je n'en connais pas trop de lycéens tchèques... Mais il y a une fille qui est venue cette année dans la classe, avant, elle était dans une école italienne et tchèque. Elle a dit que c'était bien différent, parce que dans les écoles tchèques, les professeurs ne laissent pas trop réfléchir les élèves, tandis que chez nous, on discute beaucoup, on a plus de possibilité de s'exprimer."

Depuis sa toute petite enfance, Denisa est habituée au milieu francophone. Jusqu'à l'âge de six ans, elle a vécu, avec ses parents, en Algérie...

"J'étais très petite, dès que je suis née, on est parti là-bas, alors je n'ai pas beaucoup de souvenirs... Seulement qu'une fois, on était à l'école et on a dû se cacher parce que quelqu'un lançait des pierres dans la cour. (...) Mes parents sont donc francophones et francophiles, comme moi. Et qu'est-ce qui me plaît chez les Français ? Qu'ils sont très amicaux. Mais pour moi, c'est comme si j'avais une double nationalité, parce que j'étais habituée dès mon très jeune âge, donc je ne réfléchis pas trop sûr les différences entre Tchèques et Français. J'aime bien les deux."

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture