Consensus politique sur l'Union européenne

r_2100x1400_radio_praha.png

Il y va de l'intérêt de la République tchèque de faire partie de la première vague des pays admis à l'Union européenne. Cette constatation est celle de pratiquement tout l'échiquier politique tchèque, à travers les chefs des groupes parlementaires : la social-démocratie, le Parti civique démocrate (ODS), les chrétiens-démocrates, l'Union de la liberté et même le Parti communiste de Bohême et de Moravie, réunis lors d'un dîner où ils étaient les invités du ministre des A.E. Jan Kavan. "Nous nous sommes mis d'accord, a dit le chef de la diplomatie tchèque, de continuer à nous rencontrer régulièrement dans la présente formation". Kavan a précisé la démarche et l'attitude de la République tchèque dans des dossiers sensibles comme la libre circulation des biens et des personnes au sein de l'Union européenne élargie. De même qu'il a donné un aperçu sur ce que sera la démarche de la Tchéquie après son admission et souligné que cette démarche va forcément transcender les considérations de partis.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture