Courrier des auditeurs

r_2100x1400_radio_praha.png
0:00
/
0:00

Bienvenue à l’écoute de l’une de vos rubriques préférées consacrée à votre courrier, plus abondant que d’habitude cette semaine, mais aussi à tous vos remarques, questions, encouragements et parfois aussi critiques qui sont, elles aussi, les bienvenues.

Nous commençons d’abord avec un extrait du message de Philippe Marsan, notre fidèle auditeur de la Gironde. Philippe qui accompagne un de ses nombreux et réguliers rapports d’écoute du commentaire suivant : « Merci à Anna Kubišta pour le dernier courrier. Emission toujours très attendue, ne vous inquiétez pas, nous pensons à vous et le courrier va revenir à la rédaction ! ». Philippe Marsan réagissait ainsi à la déception exprimée dernièrement par notre collègue Anna de ne pas disposer de plus de courrier pour préparer la rubrique. Car même si nous sommes bien conscients que vous l’appréciez beaucoup, vous comprenez cependant que le Courrier des auditeurs ne peut exister sans que vous nous écriviez. Sans lettres ou rapports d’écoute accompagnés ne serait-ce que d’un bref commentaire, pas de courrier et pas de rubrique forcément.

Nicolas Sarkozy et Mirek Topolánek, photo: CTK
Remarquons toutefois que vous avez été plus nombreux à nous écrire cette semaine. A tel point que nous ne pourrons pas tous vous citer cette fois, c’est tout dire. Puisqu’il s’agit d’actualité, citons d’abord ce courriel très intéressant de Me. Dussel, de Verrières-le-Buisson, dans la région parisienne qui réagit aux propos du politologue tchèque Lukas Macek, directeur du 1er cycle européen de Sciences-Po à Dijon, diffusés sur notre antenne le 31 octobre, alors que Nicolas Sarkozy recevait le Premier ministre tchèque, Mirek Topolanek, à l’Elysée pour un déjeuner de travil. « Je viens de lire l’article intitulé ‘Un peu plus d’arrogance française, c’est moins grave que l’euroscepticisme tchèque’ et je peux vous affirmer que, en tant que Française, j’ai honte, nous explique Me Dussel. Oui, j’ai honte de l’attitude méprisante de notre président, qui, mu par son ambition personnelle et encouragé par ses sbires, se verrait bien diriger l’Europe un an de plus. Nicolas Sarkozy a certes été élu par une majorité de Français, mais il est loin de nous représenter et souvent, nous nous sentons ridiculisés par son attitude. Voilà ce que je voulais vous dire à ce sujet. J’en profite pour vous remercier d’avoir mis un si bon site à notre disposition. Ayant une très mauvaise audition, je n’écoute jamais la radio. Mais, tous les jours, je visite Radio Prague avec beaucoup d’intérêt. J’imprime les articles qui m’intéressent le plus et je les conserve dans des classeurs. » Merci donc à Me. Dussel pour ses encouragements. Au sujet de Nicolas Sarkozy, précisons seulement que le sketch des Guignols de l’info, dans lequel le président français confond notamment ces Tchèques mal habillés avec les Bulgares, les Roumains ou les Tchétchènes, a été traduit en tchèque et qu’il fait plutôt beaucoup rire les Tchèques. Même si ça ne leur plaît pas toujours, les Tchèques sont d’ailleurs habitués à être confondus avec d’autres peuples de l’Europe de l’Est.

Autre courriel, celui de M. Robert Bicard, de Lempdes, dans le Puy-de-Dôme. Robert nous fait, à juste titre, le reproche suivant : « Il y a bien longtemps que je ne me suis pas manifesté mais c’est intentionnel. En effet, je vous ai envoyé deux rapports d’écoute les 13 janvier et 25 février qui sont restés sans QSL de votre part. Je retente donc ma chance, peut-être aurai-je plus de succès. Mais je vous écoute malgré tout assez souvent. » Présentons donc d’abord nos excuses à M. Bicard. Nous avons transmis son rapport d’écoute au secrétariat qui se chargera donc de réparer notre erreur et de lui envoyer les cartes QSL. Toutefois, précisons que si vous désirez envoyer un rapport d’écoute informatique et recevoir en retour une carte QSL, le moyen le plus sûr est de remplir le rapport de réception disponible sur notre Internet au www.radio.cz. Ce rapport se trouve dans la partie basse de la colonne de gauche de la page d’accueil du site, dans la rubrique intitulée « Sur Radio Prague ». Ainsi, vous aurez la certitude que vos rapports de réception arriveront bien au secrétariat et seront reçues par les personnes chargées du courrier et de l’envoi aux auditeurs des cartes QSL et des différents gadgets avec le logo de Radio Prague.

Vous êtes toutefois encore relativement nombreux à préférer nous envoyer vos rapports d’écoute par la poste. Citons ainsi Louisette et René Pigeard, toujours fidèles à l’écoute, du Radio Club du Perche, dont nous saluons chaleureusement le président et tous ses membres. C’est aussi le cas de Gilles Gautier, qui accompagne toujours ou presque ses rapports de magnifiques cartes postales de Chartres et de ses environs. Cette fois, il s’agit de la monumentale cathédrale de la ville illuminée. Vous pouvez consulter la carte sur notre site Internet dans le Courrier des auditeurs de cette semaine. Gilles nous écrit aussi : « En faisant cette carte, je me rends compte que depuis le 7 juillet, j’ai écouté 51 émissions de radio dont 10 fois votre station, ma moyenne a augmenté. Quand on sait que j’écoute environ une dizaine de radios, je vous ai donc écoutés un peu plus que d’autres, pour ne pas dire beaucoup plus. »

Enfin, citons également nos amis du Radio D.X. Club d’Auvergne, et son président Jean Pierron, bien entendu, qui nous a envoyé un rapport d’écoute fourni accompagné d’une photo, d’articles de journaux et d’une lettre que nous citerons la semaine prochaine. Dans celle-ci, Jean Pierron suggère notamment que d’autres auditeurs envoient une photo de la station dans laquelle ils écoutent les différents programmes diffusés sur ondes courtes. Pour le reste de son message, rendez-vous donc la semaine prochaine. Et puis n’oublions pas non plus de saluer un autre Auvergnat, M. Jean Barbat, ainsi que Michel Arlie, Maurice Mercier, Christian Ghibaudo, Daniel Thielin et notre plus fidèle auditeur canadien, vous aurez bien entendu reconnu M. Roger Roussel pour lequel l’hiver va bientôt arriver dans son si beau Québec.