Crédits immobiliers : malgré l’inflation, des chiffres record en République tchèque en 2020

Photo: annca, Pixabay

Le taux d’intérêt moyen des prêts immobiliers en République tchèque est repassé en dessous de la barre symbolique des 2% en novembre, signe d'une tendance forte observée depuis plusieurs mois.

Le taux s’est élevé à 1,98%, soit une baisse de 0,4 point par rapport au mois d’octobre. Il s’agit de la huitième baisse mensuelle consécutive enregistrée. Le taux est ainsi revenu à son niveau le plus bas depuis mars 2017. Les chiffres ont été communiqués, ce mercredi, par Fincentrum Hypoindex.

Pour rappel, le taux moyen a atteint un taux historiquement bas de 1,77% en décembre 2016, soit le plancher le plus bas depuis 2003, année depuis laquelle les données font l’objet d’un suivi en République tchèque.

Près de 9 325 nouveaux crédits à l’habitat ont été signés dans le pays dans le courant du mois de novembre (2 000 de plus qu’en novembre 2019), et ce pour un volume total d’un peu moins de près de 27 milliards de couronnes (un peu plus d’un millard d’euros), soit +47% par rapport à novembre 2019. Plus globalement, il est déjà acquis que 2020 sera une année record en termes précisément de volume des prêts, avec plus de 225 milliards de couronnes (8,55 milliards d’euros) en l’espace de onze mois.

Si elles rendent l’accès à l’habitat de plus en plus compliqué, voire impossible, pour un nombre croissant de Tchèques, les fortes inflations régulièrement observées sur le marché de l’immobilier dans l’ensemble du pays depuis plusieurs années entraînent également une augmentation des montants des crédits contractés. En novembre, le montant moyen des prêts s’est élevé à près de 2,9 millions de couronnes (110 000 euros), et ce alors que la barre des 2,5 millions de couronnes a été dépassée pour la première fois il y a précisément un an.