D'autres victimes, d'autres dédommagements

r_2100x1400_radio_praha.png

Une affaire de dédommagement cache une autre. Les déportés tchèques pour le travail obligatoire en Allemagne, leur dédommagement est désormais chose acquise, mais personne ne parle d'autres réquisitionnés du travail obligatoire, qui, sans être déportés, étaient mobilisés pour ramasser les morts après les bombardements et pour les réparations des voies ferrées et des routes endommagées par les bombes. Aujourd'hui, ils demandent à leur tour qu'il soient dédommagés. L'un d'eux, Vladimir Sykora, a même déclaré que certains déportés allaient volontairement en Allemagne, car ça rapportait, alors que nous autres, nous avions droit à 3 cigarettes par jour et quelques gouttes d'alcool que les gardiens nous buvaient.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture