De meilleures conditions de vie pour les détenus tchèques

r_2100x1400_radio_praha.png

Le problème du système pénitentiaire est en crise en France, surtout en ce qui concerne les conditions de vie des détenus et les conditions de travail des employés. Les surveillants sont même en grève. Le même problème apparaît aussi en Tchéquie. Concernant les conditions de vie des détenus, le médiateur de la République, l'ancien ministre de la Justice, Otakar Motejl, voudrait améliorer les conditions de détention des condamnés à perpétuité. Lui et ses collaborateurs demandent que les condamnés à vie puissent avoir plus de visites, même de personnes qui ne font pas partie de leurs proches. Selon Motejl, ces condamnés, bien que coupables de crimes graves, ont le droit de vivre d'une manière digne. Les changements demandés dans le système pénitentiaire ne concerneraient pas, naturellement, les mesures de sécurité. Il semble que la Direction du service pénitentiaire serait prête à aller dans ce sens. En raison d'un nombre relativement faible de condamnés à perpétuité, elle prépare même une conception de cellules modernes, plus confortables pour les condamnés à vie.