Déchets allemands en Tchéquie : retour en Allemagne et enquête policière

Libceves, photo: CTK

L'affaire des déchets allemands entreposés en Tchéquie, en Bohême du Nord surtout, se transforme en affaire criminelle et pourrait connaître un dénouement rapide grâce à la bonne volonté des autorités allemandes.

Libceves, photo: CTK
Depuis dimanche dernier, les tonnes de déchets allemands entreposés près d'anciennes étables, dans la commune de Libceves, région de Most en Bohême du Nord-Ouest, brûlent. Il s'agit de plusieurs milliers de tonnes de déchets importés illégalement d'Allemagne. Selon Vlasta Stankova, maire de la commune, une solution rapide se dessine. Le ministère des Finances a promis une subvention de 40 000 euros pour assurer le transport des cendres et des restes des déchets qui n'ont pas brûlé vers une décharge répondant aux normes de sécurité. Le maire de Libceves est aussi satisfait d'apprendre que la police, dans le cadre de son enquête, a arrêté les premiers coupables présumés de l'importation illégale de déchets allemands sur le territoire de la République tchèque. Six personnes, dont un citoyen allemand, ont été interpellées. Trois seraient soupçonnées d'avoir assuré le transport des déchets vers Libceves, trois autres seraient responsables d'importation et de stockage illégal de déchets dans la région de Chomutov, également en Bohême du Nord-Ouest. Zdenka Bendova, procureur départemental, sur les peines que risquent ces personnes :

Libceves, photo: CTK
« En ce qui concerne les personnes qui sont accusées, elles risquent des peines de cinq ans de réclusion. Naturellement, si on démontre qu'elles ont menacé l'environnement à grande échelle. Les peines pourraient être encore plus longues si on prouve que leurs activités ont été la cause d'une menace générale pour la population. Pour l'instant, il faut attendre le résultat des expertises. »

Le maire de la commune de Libceves est aussi satisfait d'apprendre que les autorités du Land de Saxe-Anhalt reconnaissent l'origine allemande des déchets et qu'elles sont prêtes à assurer leur transport vers l'Allemagne et leur liquidation. Les négociations sont en cours, comme le précise Karolina Sulova, porte-parole du ministère tchèque de l'Environnement :

« Nous n'avons pas encore de position officielle, mais le ministère est en contact avec la partie allemande. Il s'agit de déterminer le volume des déchets qui sera renvoyé en Allemagne et ce qui sera fait avec le reste. Il faut aussi décider de la manière dont les déchets seront liquidés et où. S'ils sont liquidés en Tchéquie, les frais de l'opération seront, naturellement, facturés à l'Allemagne. »

Il faut pourtant préciser que l'importation de déchets étrangers en vue de leur liquidation ou du recyclage n'est pas interdite en Tchéquie. Mais ces opérations doivent être effectuées d'une manière légale et les importations déclarées aux autorités compétentes.