L'affaire de la décharge illégale de Libceves se reflète dans les rapports tchéco-allemands

Libceves, photo: CTK

La décharge illégale dans le village de Libceves, en Bohême du Nord-Ouest, quelque 4000 tonnes de déchets, est de nouveau en feu. Pour la troisième fois déjà, cet énorme tas d'ordures importées d'Allemagne a pris feu dans la nuit de samedi à dimanche et il est fort probable que ce soit un incendie volontaire. La région est empestée par la fumée toxique et la cendre fine couvre le paysage. Les autorités tchèques et allemandes se renvoient la responsabilité de cette affaire très suivie par les médias, affaire qui n'est que la proverbiale partie visible de l'iceberg.

Libceves, photo: CTK
On évalue qu'il y a actuellement sur le territoire tchèque quelque 15 000 tonnes de déchets importés d'Allemagne. Le ministère tchèque de l'Environnement a appelé, mardi, les autorités allemandes à présenter sans délai un calendrier des travaux de liquidation de la décharge de Libceves et de la liquider au plus tard avant le 30 avril prochain. Si les autorités allemandes ne réagissent pas à cet appel, le ministère envisage de liquider la décharge et de demander à l'Allemagne de payer les frais de cette opération.

D'après l'Inspection tchèque de l'Environnement, les déchets de Libceves proviennent du land de Saxe-Anhalt. Leur liquidation serait donc dans les compétences du ministère de l'Environnement de cette région. Cependant la ministre de Saxe-Anhalt responsable de ce secteur, Annette Schütz, objecte qu'on n'a pas réussi à identifier ces déchets, ce qui est la condition pour qu'ils puissent être renvoyés en Allemagne. Ainsi, le ministre tchèque de l'Environnement Libor Ambrozek n'arrive toujours pas à obtenir une réponse claire sur les responsabilités allemandes dans cette affaire. "Selon les informations préliminaires dont nous disposons, dit-il, le land Saxe-Anhalt envisage de passer l'affaire à l'Office fédéral allemand pour le traitement des déchets. Nous tâcherons donc de contacter le ministère fédéral allemand de l'Environnement."

Libceves, photo: CTK
Le Premier ministre tchèque Jiri Paroubek estime que les frais de liquidation de la décharge devraient être payés par le ministère fédéral allemand. "J'espère que les Allemands feront preuve du sérieux comme ils l'ont fait plusieurs fois ces derniers temps et qu'ils feront face à cette affaire. Je comprends qu'en ce moment, la décharge illégale étant en feu, ils ne puissent pas la transporter, et nous serons donc obligés de trouver une solution alternative à ce problème."

Jiri Paroubek reproche au ministre Ambrozek la lenteur de son action contre les importations de déchets illégaux. Ce dernier a déjà lancé un avertissement: si l'Allemagne ne liquide pas la décharge de Libceves avant le 30 avril, l'affaire sera passée à la Cour de Justice des Communautés européennes.