Dédommagements suite à des confiscations de guerre

r_2100x1400_radio_praha.png

L'Allemagne, aussi bien que des sociétés industrielles allemandes, ne vont pas dédommager que les victimes de l'holocauste, lors de la Deuxième Guerre mondiale, mais aussi des personnes en Tchéquie. Il s'agit de tous ceux qui furent victimes de confiscations patrimoniales pour des raisons raciales, et dont la restitution des biens n'a pas été possible par la suite. Pour les uns, ils n'ont pas pu prouver leur droit, pour les autres, ils s'étaient trouvés dans l'obligation de quitter le pays et ont, par la suite, perdu la citoyenneté tchèque, laquelle est, rappelons-le, une condition pour les postulants à la restitution, depuis 1990. Les demandeurs sont rassemblés au sein de la Fondation des victimes de l'holocauste, à laquelle le gouvernement a attribué par pas moins de 3 millions de dollars. Cent millions de cette somme devraient être affectés aux pertes matrimoniales. Les responsables s'attendent à ce que les postulants soient de 2000 à 3000, pour moitié résidents à l'étranger.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture