Des trains pas comme les autres (2)

Obratan
0:00
/
0:00

Cette semaine, nous allons continuer notre découverte de trains pas comme les autres en République tchèque. La dernière fois, nous vous avions présenté des trains ou plutôt des lignes de chemin de fer qui porte un nom. Les deux lignes que nous voulons vous présenter aujourd'hui ne portent pas de nom, mais vous conduiront, pour la première, dans une région magnifique non loin de Prague, et vous ferons faire un voyage dans le récent passé avec la seconde en Bohême du Sud. Un petit supplément avec une voie étroite en Moravie du Nord. Donc, bon voyage...

Beaucoup d'habitants de la région de Beroun, au sud-ouest de Prague, prennent cette ligne de chemin de fer tous les jours pour leurs déplacements professionnels dans la capitale. Vous serez, peut-être, étonnés que nous vous proposions de l'emprunter pour une effectuer une ballade touristique en train. Pourtant, croyez-nous, cela en vaut vraiment la peine ! Vous devez prendre le train à la traditionnelle gare pour les excursions dans les environs de Prague, celle du nom du quartier de Smichov. Ne vous attendez pas à un vieux train et des wagons d'une autre époque par contre. Il s'agit de rames de wagons à étage avec de grandes baies vitrées... l'idéal pour admirer les beautés de la nature et les paysages que la ligne de chemin de fer traverse. En fait, nous allons longer le cours d'un des afluents de la Vltava, la rivière qui traverse Prague, celui qui se nomme Berounka, d'où le nom de la petite ville Beroun (ou vice-versa) qui sera notre terminus. Premier arrêt, pour une excursion d'une journée, le château de Karlstejn.
Le château de Karlstejn
On peut descendre à la gare de Zadni Treban et faire une petite promenade à pieds qui nous conduira à ce château fort, que Charles IV, roi de Bohême et empereur germanique avait fait construire pour garder les joyaux de la couronne de Bohême. Aujourd'hui, c'est l'un des lieux touristiques les plus fréquentés en Tchéquie... Donc faites une visite du château, désaltérez-vous dans les nombreux restaurants, cafés et basseries de la localité et... « en voiture » de nouveau pour continuer le voyage !

C'est un voyage qui continue par le profond canyon du Karst tchèque, donc une région réputée pour ses gisements de quartz, mais aussi et surtout pour sa beauté et ses « appâts » touristiques, bras morts de la rivière et leur jungle, campements sauvages ou civilisés avec leurs petites brasseries en plein air. On peut aussi se rendre dans des localités un peu mytiques : la Petite ou la Grande Amérique. Des lacs encaissés au fond de ravins profonds, les restes d'anciennes carrières de gravier ou de sable. Amerika, c'était le théâtre, au sombres temps du communisme dans l'ancienne Tchécoslovaquie, des premières baignades des nudistes. C'est aussi l'une des plus anciennes localités des « tramps » tchèques, dont nous vous avons parlé la dernière fois.

Solvayovy lomy, photo: Dezidor, CC BY 3.0 Unported
Lors du voyage, il ne faut absolument pas manquer une chose : la voie de chemin de fer étroite qui commence à « Solvayove lomy », ce qui veut dire les « carrières de Solvay ». Il s'agit d'un chemin de fer minier à voie étroite remise en service par un groupe d'amateurs du chemin de fer. Elle transporte surtout les enfants sur un trajet limité, mais ne refuse aucunement les adultes. A Beroun, on n'est pas obligé de descendre du train. On peut continuer vers Rakovnik et visiter la brasserie locale, ou vers le château de Krivoklat et les magnifiques forêts de feuillus qui l'entoure. Nous vous recommandons de pousser jusqu'à Luzna, où se trouve un musée du chemin de fer.

De la Bohême centrale, nous allons faire un petit voyage en Bohême du sud, dans la région de Jindrichuv Hradec. Pourquoi ? Parce que les amateurs du chemin de fer peuvent y savourer deux voyages en train qui les feront revivre le passé lointain ou plus récent. Deux lignes de chemin de fer vous font découvrir les alentours de cette très belle ville historique de Bohême du Sud. Il s'agit de voie étroites et la première ligne vous fera remonter cinquante ans en arrière avec des michelines à moteur. La seconde vous fera apprécier ce qu'étaient les voyages en train du temps de la vapeur. La locomotive date en effet de 1907 ! Le premier train vous fera traverser une région des plus romantiques, appelée le « Canada tchèque ». Il vous transportera jusqu'à la frontière ou presque avec l'Allemagne voisine. Terminus à Nova Bystrice. Nous vous recommandons une promenade dans les environs, surtout si vous êtes des amateurs de champignons des bois ou tout simplement de promenades champêtres.

Obratan
Si vous n'avez pas envie de séjourner plus longtemps dans les sombres bois et forêts, prenez encore le même train pour faire le même trajet, au retour. Descendez de nouveau à Jindrichuv Hradec et prenez un billet de train pour la petite localité de Obratan. Vous vous retrouverez vraiment au siècle dernier, avec des wagons tirés par une locomotive à vapeur ! Vous arriverez à seulement 20 kilomètres de la ville de Tabor, à la limite de la Bohême du Sud et de la Bohême centrale. De là, vous pouvez facilement rejoindre Prague par une ligne d'autobus en un peu plus d'une heure. Dans le train, l'histoire des chemins de fer est omniprésente, avec les étincelles, la suie de la locomotive, mais aussi les billets de train en carton beige que vous poinçonne un contrôleur des plus méticuleux...

Pour terminer, encore un chemin de fer à voie étroite, la ligne « Osoblazska », dans la région de Bruntal, en Moravie du Nord. Elle ne mesure que quelques dizaines de kilomètres, mais le voyage dure plus de trois heures, avec un train tiré par une locomotive à vapeur naturellement ! Le voyage commence à Tremesne et vous fait traverser une région possédant une nature vierge, assez pauvre certes, mais sans aucune trace de l'industrialisation. Nous recommandonc le voyage aux amateurs de la bière tchèque : le train possède, en effet, un « wagon-brasserie », avec un très long bar en zinc, où les chopes de bière glissent si bien, envoyées par un serveur tout au petits soins avec les voyageurs. La locomotive du train porte le nom de « Resita » et le trajet vous fera découvrir quatre châteaux ensevelis dans la verdure et les ruines d'une vieille église enfouie dans la forêt séculaire. C'est tout. Nos prochains voyages dans « Les trains pas comme les autres » vous feront découvrir le coeur de la Sumava, en Bohême du sud, et les attractions touristiques qui bordent la ligne Prague-Decin.