Désordres dans un camp de réfugiés

r_2100x1400_radio_praha.png

De graves désordres ont éclaté mardi dans le camp de réfugiés de Cerveny Ujezd en Bohême du nord où l'on a dépisté, la semaine dernière, dix-sept cas de l'hépatite du type E, répendue en Asie notamment.

De graves désordres ont éclaté mardi dans le camp de réfugiés de Cerveny Ujezd en Bohême du nord où l'on a dépisté, la semaine dernière, dix-sept cas de l'hépatite du type E, répendue en Asie notamment. Pour éviter leur mise en quarantaine, des dizaines de réfugiés parlant le russe ont retenu comme otages plusieurs membres du personnel. Compte tenu de la situation tendue, la direction du camp a décidé d'appeler la police, dont l'intervention ne s'est pas passée de blessures légères. Selon les informations fournies par le ministère de l'Intérieur, 74 réfugiés ont quitté le camp après le début de la quarantaine, dont 3 malades. Ils sont toujours recherchés par la police. Depuis le début de cette année, c'est déjà la troisième manifestation de protestation dans ce camp.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture