Eva Bosakova - nom qui ne devrait pas être oublié

r_2100x1400_radio_praha.png

Il y a tout juste dix ans, disparaissait Eva Bosakova, l'une des vedettes les plus brillantes de la gymnastique tchèque. Portrait signé Magdalena Segertova.

Eva Bosakova aurait, cette année, 70 ans. Une raison de plus pour évoquer sa vie, ses capacités, ses succès... Et aussi la triste fin de sa vie, où les médias ne s'intéressaient plus à cette excellente athlète des années 50.

La brunette aux cheveux courts que le monde entier appelait "la reine de la poutre", est née à Mlada Boleslav, dans une famille sportive, bien sûr : son père, lui aussi, était gymnaste de haut niveau. Aujourd'hui, les petites filles commencent avec la gymnastique à cinq ans. Eva Bosakova s'y est lancée dix ans plus tard, à l'âge, où les gymnastes du 3e millénaire sont au sommet de leur gloire ! Eh oui, les temps changent et le rythme de vie s'accélère... Les premiers succès d'Eva Bosakova datent du début des années 50. A partir de 1954, elle ne cesse de récolter les médailles : au Championnat d'Europe à Rome, aux Jeux olympiques de Melbourne... Elle est championne du monde à Moscou, en 1958, et deux ans plus tard, aux JO de Rome, elle remporte l'or à la poutre. Les compétitions de Moscou et de Rome ont été très importantes pour Eva : A Moscou, elle a fait, pour la première fois dans une compétition, et en final en plus, le salto arrière. Le triple salto avant, elle l'exécutait sans un clin d'oeil, mais celui-là, en arrière, lui donnait la chair de poule.... A Rome, elle était la seule gymnaste non-soviétique parmi celles qui ont décroché une médaille. A l'époque, où l'URSS dominait absolument ce sport, c'était un immense succès. Et, malheureusement, l'un de ses derniers... Peu à peu, Eva Bosakova tombe en disgrâce des communistes. Jusqu'à présent, on ne sait pas très bien pourquoi. Elle ne peut plus se présenter aux championnats, mais continue à s'entraîner en cachette. Pendant un certain temps, elle se produit à l'étranger avec un groupe de basketteurs-magiciens. Cela lui plaisait, mais... ce n'était quand même pas "sa" gymnastique. Le reste de sa vie, Eva Bosakova l'a consacré au travail avec de jeunes talents du sport tchèque. Dans le monde de la gymnastique, c'était Vera Caslavska, une autre star tchèque, qui a pris la relève. Le chemin était déjà battu...

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture