Eva Zaoralová : « Je ramène 15 ou 16 films de Cannes à Karlovy Vary »

Eva Zaoralová, photo: www.kwiff.com

Une fois de plus, Eva Zaoralová a eu le nez creux ! La directrice artistique du festival de Karlovy Vary est, en effet, revenue de Cannes avec dans ses bagages la Palme d’or du festival. Un choix qu’elle a effectué bien avant la révélation du palmarès. Le film « Entre les murs » de Laurent Cantet devrait donc être offert au public de Karlovy Vary dès le début du mois de juillet. Il en sera de même pour une quinzaine d’autres films sélectionnés à Cannes par les 5 représentants du plus important festival de cinéma en République tchèque. Cannes fut également l’occasion de déterminer le film qui représentera la France lors de la compétition officielle de Karlovy Vary.

« Ce sera un film qui s’appelle La Vérité ou presque de Sam Karmann qui est à la fois réalisateur et acteur. C’était le film français le plus intéressant parmi la vingtaine ou la trentaine que j’ai vue à Paris. »

Qu’est-ce qui va plaire au public tchèque, selon vous, dans ce film ?

« Certainement le rôle interprété par André Dussollier. Il est toujours très bien, mais dans ce film il est vraiment extraordinaire. Il y a aussi Karin Viard qui est une des meilleures actrices française dans la génération des trentenaires. Je crois que l’histoire plaira également au public parce que le film est très intelligent et qu’il y a de l’humour. Ce n’est pas une comédie, c’est plutôt une comédie amère parce que le film parle des relations entre plusieurs personnages qui sont à la recherche de « chaleur humaine », si je peux dire. »

Quelle est la part des films choisis à Karlovy Vary qui est passée à Cannes ?

Je crois que l’année passée nous avons ramené 15 ou 16 films et j’espère que ce sera la même chose cette année parce que nous n’avons pas suivi que la compétition officielle mais aussi les autres sections telles qu’Un certain regard ou la Quinzaine des réalisateurs.

Sentez-vous une évolution dans le regard porté par les professionnels du cinéma international sur la République tchèque ?

Je viens à Cannes depuis 22 ans et je m’occupe du Festival de Karlovy Vary depuis 15 ans. Auparavant, il était très difficile de trouver des invités, sauf s’ils étaient déjà venus à Karlovy Vary dans les années 60. Mais parmi les jeunes représentants de l’industrie, c’était plutôt rare. Or, aujourd’hui, ils parlent de Karlovy Vary avec beaucoup de respect et d’admiration. Il y a de plus en plus de personnes qui veulent venir. Ils ont entendu parlé du festival par des personnes qui étaient venu et reparties contentes de l’atmosphère et de l’amitié qui y règnent. En ce qui concerne le festival, c’est donc très bon. »