Foot : en attendant Cristiano Ronaldo, les Tchèques passent le cap de la Roja

Tchéquie - Espagne

Après une belle victoire contre la Suisse, la sélection tchèque parvient à faire jeu égal avec l’Espagne (2-2). Prochaine échéance : le Portugal ce jeudi à Lisbonne.

Jan Kuchta | Photo: Roman Vondrouš,  ČTK

Les quelque 18 000 spectateurs ont passé une belle soirée au Stade Sinobo dimanche. Avant la pluie, quatre buts ont été inscrits et le match conclu sur le score de 2-2 a offert quelques belles phases de jeu, notamment ce deuxième but tchèque de Jan Kuchta après une magnifique ouverture de Vladimir Coufal pour reprendre l’avantage à 2-1, sur un lob à la Poborský pour tous les nostalgiques de l'Euro 96.

Ce même Jan Kuchta du Lokomotiv Moscou était l’auteur de la passe décisive sur le premier but tchèque signé Jakub Pešek, autant de joueurs qui ont eu l’occasion de briller en l’absence de plusieurs piliers blessés de la sélection national, dont l’attaquant Patrik Schick, tout récemment rejoint à Leverkusen par son compatriote Adam Hložek, entré en jeu dimanche soir à la 60e minute.

Iňigo Martinez et Gavi | Photo: Roman Vondrouš,  ČTK

Hélas pour les hôtes, la Roja, qui jouait en blanc à Prague, est parvenue en toute fin de match à égaliser sur un but qui reste litigieux. En l’absence de la technologie sur la ligne de but (goal-line technology), difficile en effet de savoir avec certitude si le ballon est entièrement rentré dans les cages de Tomáš Vaclík sur la tête d'Iňigo Martinez.

Quoi qu’il en soit le trio d’arbitres français, après consultation de la VAR, a décidé de valider ce deuxième but espagnol après la première égalisation signée par le tout jeune Gavi, dont la mère vient de défrayer la presse people, mais qui devient surtout à 17 ans le plus jeune marqueur de l’équipe nationale espagnole.

Jaroslav Šilhavý | Photo: Roman Vondrouš,  ČTK

« Nous sommes déçus de n’avoir fait que match nul contre les Espagnols, ça veut tout dire ! Avoir quatre points après deux matchs dans ce groupe d’élite, je n’y croyais même pas en rêve, mais les gars ont fait un gros boulot et aujourd’hui ont fait un super match », se félicitait dimanche soir le sélectionneur tchèque Jaroslav Šilhavý.

Après la victoire 2-1 contre la Suisse vendredi puis ce 2-2 contre l’Espagne également à domicile, la Tchéquie est deuxième du groupe A2 de cette Ligue des Nations, juste derrière le Portugal qui a battu 4-0 la Suisse dimanche soir, notamment grâce à deux buts de Cristiano Ronaldo.

Jeudi, la Reprezentace ira défier l’équipe de CR7 sur ses terres dans le stade José Alvalade de la capitale portugaise.