Foot - Euro 2008 - Préparation : une bonne victoire mais un faux-pas diplomatique

Photo: CTK

L’équipe de République tchèque de football a battu la Lituanie (2-0), mardi soir, à Prague, pour son avant-dernier match de préparation avant la phase finale de l’Euro. Deux buts de Jan Koller ont suffi pour obtenir une victoire rassurante aux yeux du sélectionneur Karel Brückner. Mais le clou de la soirée restera l’incroyable faux-pas commis par la Fédération tchèque qui a joué l’hymne letton à la place du lituanien.

Photo: CTK
Certes, les dirigeants tchèques ne sont sans doute pas les seuls à confondre les trois pays baltes. Et certes, beaucoup encore aujourd’hui en Europe de l’Ouest confondent les Tchèques avec les Slovaques, les anciens Yougoslaves ou même les Tchétchènes. Une ignorance souvent mal vécue, considérée par les Tchèques comme un complexe de supériorité et un manque de culture générale. Mais pour l’occasion, la Fédération tchèque de football a elle aussi fait très fort avec son hôte du jour.

Avant le coup d’envoi déjà, le programme officiel de la rencontre avait dû être retiré en catastrophe de la distribution. A l’intérieur, en effet, le drapeau letton y figurait à la place du lituanien, les photos des deux équipes avaient été inversées tandis que les informations géographiques relatives à l’adversaire présentaient Riga comme capitale de la Lituanie au lieu de Vilnius. Pire encore, dans le stade, le drapeau lituanien avait été accroché à l’envers, tout cela, donc, avant que l’hymne letton ne résonne à la grande surprise des onze joueurs lituaniens sur la pelouse. Ces derniers ont alors réagi en mettant les mains sur les hanches, en gesticulant puis en s’échauffant pendant l’hymne tchèque.

Photo: CTK
Bref, une affaire qui a failli tourner à l’incident diplomatique et qui n’a pas été sans conséquence pour ses responsables, puisque l’attaché de presse de la fédération a démissionné dès jeudi matin. Deux autres de ses collègues ont également fait les frais de ce faux-pas. Dans le même temps, la Fédération tchèque de football a présenté officiellement ses excuses à la fédération lituanienne ainsi qu’à l’ambassade de Lituanie à Prague.

Toute cette confusion n’a cependant pas empêché les joueurs de faire leur travail sur le terrain. Avec un onze de départ sans doute très proche dans sa composition de celui qui affrontera la Suisse lors du match d’ouverture de l’Euro, les Tchèques ont toutefois d’abord livré une première demi-heure sans grande saveur. Il aura fallu l’ouverture du score par l’inévitable Jan Koller de la tête à la 39e minute pour que les partenaires du nouveau capitaine Tomáš Ujfaluši en l’absence de Tomáš Rosický se libèrent. En seconde mi-temps, les Tchèques ont haussé le rythme et alors présenté un visage plus en rapport avec les ambitions qui seront les leurs au Championnat d’Europe. Une confirmation sera toutefois encore attendue dès vendredi contre l’Ecosse, toujours à Prague, pour ce qui constituera une répétition générale à huit jours de l’ouverture de l’Euro.