Ignac Sustala

Ignac Sustala
0:00
/
0:00

Ignac Sustala est le fondateur de l'une des plus anciennes usines d'automobiles du monde Tatra Koprivnice. Les Tatra sont toujours présentes au Rallye Paris-Dakar. Le nom tchèque qui est souvent prononcé dans ce contexte est celui de Karel Loprais. On se souvient d'ailleurs qu'au cours du rallye 1998 les équipes de deux véhicules Tatra se sont fait agresser au Mali par un groupe d'hommes armés. Dans l'une des équipes il y avait justement Karel Loprais et Bedrich Sklenovsky à bord. Heureusement aucun membre des deux équipes n'a été blessé.

Depuis 150 ans de son existence l'entreprise Tatra Koprivnice a produit environ un million d'automobiles. Parmi les produits de l'usine on compte également des exemplaires techniques uniques tels que le tracteur à roues et à chaîne, des rouleaux routiers à moteur ou des locomotives de mine. En 1915 l'usine a lancé la production en série de camions et vingt ans plus tard la production de moteurs d'avions, d'ailes, de fuselages et de pièces mécaniques. Ce type de production a duré jusqu'à la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

Tatra Koprivnice
Le premier véhicule de compétition d'Autriche-Hongrie a été conçu également au sein de l'entreprise Tatra il y a plus de cent ans. Ignac Sustala, fondateur de Tatra Koprivnice, est né le 7 décembre 1822 à Koprivnice, ville située en Moravie, dans la famille de baillis par génération. Il fait un apprentissage du métier de bourrelier, puis il travaille dans deux petites villes de la région. Ignac a vingt deux ans lorsqu'il décide de partir à Vienne pour acquérir de nouvelles expériences. Il reste dans la capitale de la monarchie austro-hongroise pendant huit ans ayant la chance de pouvoir travailler chez Filip Koller, maître renommé du métier de bourrelier. Au retour à Koprivnice il tente à plusieurs reprises d'obtenir la licence artisanale. Mais ses efforts sont sans succès. Ignac ne perd pas courage et aménage un atelier dans la maison de son frère aîné Jan. Les travaux terminés, il se lance seulement avec deux ouvriers dans la production de cabriolets. En peu de temps il réussit à obtenir l'autorisation d'ouvrir une usine et commence immédiatement à construire un atelier de forge, mais il manque de moyen financier pour faire des investissements plus importants. Mais déjà un an plus tard il réussit à trouver le capital nécessaire pour continuer les travaux de construction et cela grâce à deux riches entrepreneurs près à soutenir l'affaire. Bientôt la production est pleinement en cours. A l'époque l'offre de l'entreprise comprenait des carrosses légers ordinaires, de luxe et des voitures de voyages dans lesquels il fut également possible de dormir, en somme une sorte de wagons-lits dirait-on à notre époque.

Les années passent et vingt années s'écoulent avec la rapidité d'un torrent. Au début des années 70 du XIXe siècle l'usine de Koprivnice produit 13 types de véhicules différents que Ignac Sustala présente d'ailleurs dans le cadre de l'Exposition mondiale à Vienne en 1873. Il vend les modèles de ses véhicules sur pratiquement tout le territoire de l'Europe actuelle. Le nombre d'effectif à l'usine de Koprivnice est à l'époque de 150 ouvriers. C'est à cette période que le prince Frédéric Karl de Prusse octroie à Ignac Sustala le statut de fournisseur de la Cour. La production passe à mille véhicules par année. Au début des années 80 s'ajoute la construction de wagons. Mais Ignac Sustala ne pourra plus suivre l'essor spectaculaire de son usine car il meurt en janvier 1891.

Tatra Präsident
Après le décès de son fondateur, l'entreprise devient une société par actions dont le directeur devient un proche collaborateur de I. Sustala. Le nouveau directeur assumera son poste jusqu'au début de la Première Guerre mondiale. Et ce fut justement sous la direction de ce dernier qu'à été conçue la première automobile en Europe centrale, le célèbre Präsident. La voiture s'est déplacée de Koprivnice à Vienne pour être présentée à l'exposition du nouvel Autoclub autrichien en mai 1898. Le trajet était de 328 kilomètres et la voiture avec quatre passagers à bord roulait à une vitesse de 22 kilomètres à l'heure ce qui dans le temps était très rapide. La voiture Präsident a évidemment attiré l'attention du public. Aujourd'hui elle se trouve au Musée national technique de Prague. Vers 1918 l'usine d'automobiles de Koprivnice a pris le nom de Tatra et la production continue avec succès jusqu'à aujourd'hui.

Rallye Paris-Dakar, le camion de Karel Loprais, www.loprais.cz