Infos

r_2100x1400_radio_praha.png

Le vice-premier ministre Jiri Cunek a annoncé sa prochaine démission

Le vice-premier ministre Jiri Cunek a annoncé sa démission des fonctions de vice-premier ministre et ministre de l'Aménagement du territoire. Il présentera sa démission mercredi prochain, à la réunion ministérielle. Jiri Cunek a pris cette décision en réaction à la décision de la procureur de la République, Renata Vesecka, de rouvrir l'affaire de corruption le concernant. La veille, Jiri Cunek a rejeté, devant les caméras de télévision, les soupçons qui pèsent sur lui en ce qui concerne un éventuel abus du régime des allocations sociales qu'il aurait perçu à la fin des années 1990. Le groupe chrétien-démocrate du Sénat ainsi que certaines organisations régionales de ce parti ont appelé Jiri Cunek à démissionner également de ses fonctions de chef de la KDU-CSL.

Le Sénat a soutenu le projet du nouveau traité simplifié européen

Le Sénat tchèque a soutenu le projet du nouveau traité simplifié adopté par les Vingt Sept chefs d'Etat et de gouvernements de l'Union européenne à Lisbonne. On suppose que ce sera le Sénat qui adoptera le traité, après sa signature officielle qui est prévue pour le 13 décembre prochain. En déclarant que le traité est un compromis raisonnable, le vice-premier ministre chargé des affaires européennes, Alexandr Vondra, a une fois de plus répété que le gouvernement est favorable à la ratification du traité par le parlement, non pas dans un référendum.

Huit ans de prison pour l'ancien procureur communiste Ludmila Brozova-Polednova

Huit ans de prison. Tel est le verdict prononcé par le tribunal municipal de Prague sur Ludmila Brozova-Polednova, l'un des anciens procureurs du procès de Milada Horakova condamnée en 1950 à la peine capitale. En commun avec Milada Horakova, juriste et politicienne, douze autres personnes avaient été condamnées : à la peine de mort, à perpétuité ou à de longues peines de prison. Le tribunal a trouvé l'ancien procureur Brozova-Polednova coupable d'avoir participé à l'accusation de Milada Horakova et d'avoir procédé en contradiction avec les lois alors en vigueur. La sanction prévue par la loi pour ce crime est de 12 à 15 ans. Le parquet n'a finalement proposé que cinq ans. Selon le tribunal, le verdict prononcé est avant tout une condamnation morale.

Fin d'un nouveau volet des entretiens tchéco-américains sur une base radar

Un nouveau volet des entretiens entre la Tchéquie et les Etats-Unis sur le texte de l'accord bilatéral, SOFA, qui devrait définir le cadre juridique du séjour des soldats américains sur le territoire tchèque où les Etats-Unis souhaitent installer une base radar, a pris fin, ce jeudi, à Prague. Selon le chef de la délégation tchèque, Ivan Dvorak, la question de la présence de représentants russes sur la base radar américaine n'a pas fait et ne fera jamais l'objet de ces entretiens. L'éventualité de la présence russe a été évoquée par le secrétaire d'Etat américain à la Défense, Robert Gates, lors de sa récente visite à Prague. La semaine prochaine, les entretiens tchéco-américains se poursuivront au niveau des diplomates.

L'installation du radar américain divise les Tchèques

Parallèlement aux négociations en cours sur l'implantation du radar américain sur le terrain militaire de Brdy, en Bohême de l'ouest, on note des activités des adversaires du radar. Un bus expédié par l'initiative Non aux bases de radar est arrivé mercredi dans la capitale tchèque, après s'être déplacé pendant neuf jours à travers le pays. Les membres de son équipage ont remis une lettre ouverte à la Télévision tchèque demandant des informations "équilibrées et ouvertes" sur cette question et le lancement d'une consultation populaire.

Le Canada sans visa pour les Tchèques

Dès ce jeudi, les Tchèques n'ont plus besoin de visa pour se rendre au Canada. C'est effectivement le 1er novembre qu'entre en vigueur la disposition canadienne stipulant l'abolition de visa pour les citoyens tchèques dont le séjour dans ce pays ne dépassera pas 90 jours. L'information a été fournie par le ministre des Affaires étrangères, Karel Schwarzenberg. Ce dernier a rappelé que le Canada pouvait réévaluer à tout moment sa décision, en dépit du constat que la Tchéquie accomplissait les critères demandés. C'est depuis 1997 que la diplomatie tchèque déployait des efforts en vue de la suppression de visa pour les ressortissants tchèques se rendant au Canada.

Le Luxembourg et l'Allemagne ouvrent leur marché du travail

Le 1er novembre, le Luxembourg ouvre son marché du travail aux nouveaux pays membres de l'Union européenne, dont la Tchéquie. L'Allemagne a annoncé une ouverture partielle aux travailleurs qualifiés, dont notamment les ingénieurs et les spécialistes de l'industrie automobile. On s'attend à ce que le nombre de Tchèques travaillant en Allemagne puisse bientôt dépasser le nombre actuel de 12 000 personnes. Quand au marché du travail luxembourgeois, quelques centaines de Tchèques s'y sont fait valoir, pour la plupart dans les institutions européennes.

Trois organisations commémoreront l'anniversaire du pogrome contre les Juifs, le 10 novembre

« Ensemble contre le néo-nazisme, » sous ce slogan, trois rassemblements différents organisés par la Communauté juive de Prague, l'Union libérale juive et l'association « Tolérance et société civique » auront lieu le 10 novembre dans le quartier juif de Prague pour empêcher les extrémistes de droite de défiler à travers ce quartier. L'association « Les jeunes démocrates nationaux » a choisi le 10 novembre, jour anniversaire de la Nuit de cristal, pour organiser des manifestations de protestation contre la participation tchèque à l'occupation de l'Irak. La mairie de Prague a interdit leur défilé à travers le quartier juif ainsi que tous les autres huit trajets proposés, car la raison a été qualifiée de fictive. Les extrémistes insistent pour autant sur leur action et ils ont porté plainte contre la mairie.

Le Sénat a approuvé le lancement de la TNT en République tchèque

Le Sénat a donné son feu vert au lancement de la TNT à partir du 1er janvier 2008. L'amendement à la loi sur la numérisation de la diffusion radiophonique et télévisée que les sénateurs viennent d'adopter permettra d'élargir l'offre des programmes, car il libéralise le marché et l'ouvre à d'autres intéressés pour la TNT. Selon le ministre de l'Intérieur et de l'Informatique, Ivan Langer, la loi stipule la fin de la diffusion analogique en Tchéquie entre 2010 et 2012. Pour qu'elle entre en vigueur, elle doit encore être signée par le président de la République.

Les priorités de l'armée tchèque

Une rencontre consacrée aux priorités de l'armée tchèque a eu lieu au ministère de la Défense en présence du président Vaclav Klaus qui est le commandant en chef des forces armées, du Premier ministre Mirek Topolanek et de la ministre de la Défense Vlasta Parkanova. Comme il a été constaté, ces priorités sont les suivantes : l'achèvement de la deuxième étape de l'armée pour qu'elle devienne entièrement professionnelle, la participation des soldats tchèques dans des missions internationales - dans les Balkans, en Irak et en Afghanistan, et l'augmentation de la capacité de l'armée tchèque pour faire face aux menaces de sécurité globales. Pour Vlasta Parkanova, une priorité est, aussi, la poursuite des négociations sur une éventuelle installation de la base radar américaine sur le territoire tchèque.

Une première pour le chef d'orchestre débutant, Tomas Netopil

Jeudi soir, le jeune chef d'orchestre tchèque, Tomas Netopil, s'est produit pour la première fois avec la Philharmonie tchèque. Jusqu'au 3 novembre, il remplacera Zdenek Macal. Tomas Netopil, 32 ans, dont la carrière professionnelle a commencé il y a six ans, se produit souvent avec des orchestres étrangers, à Londres, à Stockholm et ailleurs. Au programme de son concert, jeudi soir à Prague - deux symphonies d'Antonin Dvorak et de Jean Sibelius et un cycle de chants de Vitezslav Novak interprété par le baryton Ivan Kusnjer.

Météo

Un ciel nuageux, des précipitations locales et des températures diurnes qui ne dépasseront pas 10 degrés marqueront la météo de vendredi, journée de la commémoration des défunts en République tchèque.