• 20/02/2024

    Mercredi, jour de fête des Lenka, guère de changement avec toujours un temps variable, entre ondées et éclaircies, et des températures moyennes maximales autour de 9 °C.

    Auteur: Anna Kubišta
  • 20/02/2024

    Depuis le début de la guerre le 24 février 2022, la République tchèque a fourni à l’Ukraine du matériel militaire pour une une valeur de plus de 6 milliards de couronnes, et la Tchéquie a livré une quantité importante de matériel supplémentaire au cours de la semaine dernière, a déclaré ce mardi la ministre de la Défense Jana Černochová (ODS).

    La ministre a précisé qu’en 2023, les principaux articles livrés étaient des hélicoptères de combat, des chars, des véhicules de combat d’infanterie, des obusiers autopropulsés et des lance-roquettes, ainsi que des munitions. Elle a indiqué que ce qui reste actuellement dans les entrepôts tchèques est en attente de transfert vers l'Ukraine, mais que l’aide tchèque serait également ciblée d’une manière différente.

    Jana Černochová a rappelé que la République tchèque participait à la coalition de déminage ou à la formation des soldats ukrainiens qui s’entraînent actuellement dans la zone militaire de Libavá.

    Auteur: Anna Kubišta
  • 20/02/2024

    L’issue de la guerre en Ukraine déterminera le type de monde dans lequel nous vivrons, a déclaré le chef d’Etat-major Karel Řehka en ouverture de la réunion des commandants de l’armée qui se déroule ce mardi. Le soutien à l’Ukraine ne va pas s’arrêter : il y a quelques jours, la Tchéquie lui a fourni davantage de matériel provenant de ses stocks militaires, a-t-il ajouté. Il a décrit la capacité de combat de l’armée comme sa principale priorité.

    Pour Karel Řehka, le président russe Vladimir Poutine tente de convaincre l’Occident que la guerre en Ukraine ne le concerne pas, dans le but d’affaiblir le soutien occidental. « Nous ferons le contraire, et nous le ferons de toutes nos forces », a-t-il déclaré aux troupes. Il n’est pas certain que la Russie n’attaquera pas la République tchèque et ses alliés, a-t-il ajouté : « Nous devons donc continuer à travailler dur pour renforcer nos capacités, nos défenses, notre dissuasion, collectivement et individuellement. »

    La ministre de la défense, Jana Černochová et Karel Řehka, ont également tous deux souligné l’importance pour la République tchèque de remplir ses obligations vis-à-vis de l’OTAN. Ce dernier a souligné que l’adhésion à l’OTAN n’enlevait pas la responsabilité des pays de construire une armée forte, et que, bien que 600 nouveaux soldats professionnels aient été recrutés l’année dernière, l’armée devait encore intensifier son recrutement.

    Auteur: Anna Kubišta
  • 20/02/2024

    La Tchéquie soutient l’idée de nouvelles sanctions contre la Russie suite à la mort du leader de l’opposition Alexeï Navalny, a fait savoir le ministre tchèque des Affaires étrangères, Jan Lipavský, lundi, à Bruxelles. Selon lui, il est important que les États membres de l’UE expriment leur soutien non seulement à l’épouse d’Alexeï Navalny, Ioulia, qui participait en personne à la réunion ministérielle, mais aussi à l’ensemble de l’opposition russe.

    « Tout porte à croire qu’il s’agit d’un assassinat politique ordinaire et que Poutine a du sang sur les mains. Encore une fois. Malheureusement, il n’y a rien de surprenant dans l’État totalitaire qu’est devenu la Russie ces dernières années », a déclaré le chef de la diplomatie tchèque.

    Auteur: Anna Kubišta
  • 20/02/2024

    Le Premier ministre Petr Fiala (ODS) acueillera mardi prochain à Prague ses homologues des autres pays du Groupe de Visegrád (République tchèque, Slovaquie, Pologne, Hongrie). La réunion portera sur la sécurité énergétique, l’agenda stratégique de l’UE et la prévention des migrations, a indiqué lundi le gouvernement. Le chef du gouvernement a également prévu une réunion bilatérale avec le Premier ministre polonais Donald Tusk dès lundi, au sujet de l’élargissement de l’UE, de la situation en Ukraine, de la coopération régionale et en matière de défense, de l’énergie et de la migration.

    La Tchéquie assure la présidence du V4 pour un an depuis le 1er juillet 2023. En novembre dernier, les présidents des quatre pays s'étaient rencontrés à Prague, et un certain nombre de réunions ont eu lieu au niveau ministériel.

    A la mi-janvier, Petr Fiala avait exprimé son scepticisme quant à l’issue possible de la réunion des premiers ministres. « Bien sûr, il n’y a pas eu de réunion récente à ce niveau le plus important. Et je trouve cela logique au vu de ce qui se passe et de la manière dont se déroulent les négociations au Conseil européen », avait alors déclaré le chef du gouvernement tchèque, alors que les positions du Premier ministre hongrois Viktor Orbán et du nouveau Premier ministre slovaque Robert Fico divergent désormais de celles des gouvernements tchèque et polonais au niveau européen, notamment sur le soutien à l’Ukraine.

    Auteur: Anna Kubišta
  • 19/02/2024

    Après la tuerie du 21 décembre qui a fait 14 morts et 25 blessés, le semestre d'été a débuté ce lundi à la Faculté de lettres de l'Université Charles de Prague. Le bâtiment de la place Jan Palach est rouvert aux cours, à l'exception du quatrième étage qui restera fermé.

    La faculté a rédigé des instructions à l'intention des étudiants et du personnel afin de faciliter leur retour dans le bâtiment où la tragédie s'est produite. Ils trouveront sur le site web des informations sur le soutien psychosocial, l'organisation des études, l'ouverture de la bibliothèque et la sécurité. Des experts en intervention de crise ont été déployés sur place au cours de la première semaine de cours. Les mesures de sécurité dans le bâtiment ont été renforcées.

  • 19/02/2024

    10°C max et un ciel partiellement dégagé : ce sont les prévisions pour le mardi 20 février à Prague.

  • 19/02/2024

    Le petit garçon tchèque de deux ans atteint d'une maladie génétique rare est rentré chez lui après avoir subi une thérapie génique en France. L'enfant a été transporté en ambulance de l'aéroport Václav Havel de Prague à l'hôpital de Motol, où il recevra d'autres soins médicaux.

    Ses parents ont déclaré précédemment que la procédure en France avait été couronnée de succès et que le petit Martin montrait déjà des signes d'amélioration. Ce traitement a été rendu possible grâce à une collecte publique qui a permis de réunir plus de 150 millions de CZK pour l'opération détaillée ici : https://francais.radio.cz/neurochirurgie-un-enfant-tcheque-atteint-dune-...

  • 19/02/2024

    Le ministère tchèque de l'Education prévoit d'organiser des tests de tchèque pour les élèves venant d'Ukraine et d'autres pays. Le ministre de l'éducation Mikuláš Bek a fait cette déclaration lors d'une conférence de presse à l'issue d'une réunion des ministres de l'Education des pays du V4, des États baltes et d'Ukraine. Les ministres de l'éducation ont convenu que les différents pays ont des problèmes similaires en ce qui concerne l'éducation des réfugiés. Ces problèmes sont liés à la formation linguistique, mais aussi au manque d'enseignants ou de données nécessaires.

    "Les tests uniformes sont une condition importante pour savoir où nous en sommes aujourd'hui. Il est évident que l'expérience de l'intégration des enfants ukrainiens montre que, contrairement à des pays comme l'Allemagne et l'Autriche, nous n'étions pas préparés à dispenser des cours de tchèque aux étrangers à une échelle suffisante", a déclaré M. Bek. Il a indiqué que son ministère disposait jusqu'à présent d'informations partielles de la part de l'inspection des écoles.

  • 19/02/2024

    La délégation d'entreprises tchèques a achevé sa mission d'une semaine en Ukraine. Trente représentants de l'industrie tchèque des secteurs de l'énergie, des soins de santé et des infrastructures ont discuté de leurs projets avec des hauts représentants du gouvernement ukrainien, des régions et des donateurs étrangers. Ils ont participé à des forums d'affaires à Kyiv, à Dnipro et à Kryvyi Rih, où des entretiens se sont déroulés avec plus de 300 partenaires ukrainiens.

    La délégation, conduite par le commissaire du gouvernement pour la reconstruction de l'Ukraine, Tomáš Kopečný, était le premier groupe d'hommes d'affaires à se rendre à Kryvyi Rih, un centre industriel situé à quelques dizaines de kilomètres seulement du front.

    "Nous avons apporté des projets absolument concrets et proposé des solutions aux besoins les plus prioritaires de nos partenaires ukrainiens", a déclaré M. Kopečný. Les hommes d'affaires tchèques ont eu l'occasion de s'informer de la stratégie de reconstruction de l'Ukraine directement auprès de dirigeants du gouvernement.

Pages