• 05/02/2023

    La République tchèque a progressé de quatre places à l’indice de la démocratie 2022, qui est une étude réalisée chaque année par le groupe The Economist, qui publie le prestigieux hebdomadaire éponyme.

    Trois rangs derrière la France, la République tchèque figure désormais à la 25e place avec une note de 7,97, qui continue de la ranger dans la catégorie des « démocraties imparfaites ». Les pays figurant dans la catégorie des « démocraties à part entière » affichent un indice compris entre 8 et 10. Parmi les autres pays d’Europe centrale, la Slovaquie apparaît en 43e position, la Pologne en 46e et la Hongrie en 56e.

    Le calcul est fondé sur 60 critères regroupés en cinq catégories : le processus électoral et le pluralisme, les libertés civiles, le fonctionnement du gouvernement, la participation politique et la culture politique.

    L’indice mesure l’état de la démocratie dans 167 pays et territoires du monde entier en leur attribuant un score et en les répartissant donc en quatre catégories de démocraties : à part entière, imparfaites, régimes hybrides et régimes autoritaires. Dans sa catégorie, la République tchèque affiche la meilleure note, avec la Grèce.

  • 05/02/2023

    Le ministre des Affaires étrangères, Jan Lipavský, effectuera une visite en Macédoine du Nord, ce lundi. À Skopje, le chef de la diplomatie rencontrera son homologue Bujar Osmani ainsi que d’autres représentants du pays. À l’ordre du jour figureront, entre autres, le développement des relations mutuelles et l’intégration de la Macédoine du Nord à l’Union européenne.

    Au cours de la présidence tchèque du Conseil de l’UE, au second semestre 2022, les négociations d'adhésion à l’UE ont débuté avec l’Albanie et la Macédoine du Nord, tandis que la Bosnie-Herzégovine a obtenu le statut de candidat.

    Depuis plusieurs années, Prague a fait de l’intégration des pays des Balkans occidentaux (Albanie, Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Macédoine du Nord, Monténégro et Serbie) à l’UE une de ses priorités en matière de politique étrangère.

  • 05/02/2023

    Drame psychologique et mystérieux inspiré de la vie de Jiří Arvéd Smíchovský, ésotérique de premier plan et homme très érudit mais aussi figure controversée de l’histoire moderne tchèque en raison notamment de sa collaboration avec les services secrets nazi et communiste, « Arvéd » de Vojtěch Mašek a été désigné meilleur film de l’année 2022 lors de cérémonie de remise des Prix de la critique tchèque, qui s’est tenue à Prague samedi soir. Les prix du meilleur scénario et du meilleur acteur (Michal Kern) ont également été remis à « Arvéd ».

    Adam Sedlák a, lui, remporté le prix de la meilleure réalisation avec son film « Banger », qui raconte la vie d’un dealer de drogue et qui a pour originalité d’avoir été tourné avec un iPhone. À noter que c’est une actrice ukrainienne, Vita Smačeljuk, qui s’est vu remettre le prix de la meilleure actrice pour sa participation au film « Oběť » (La Victime) de Michal Blaško qui, lui, a reçu le prix de la « découverte de l’année ».

    « KaprKód » de Lucie Králová, film biographique musical, sonore et visuel consacré au compositeur Jan Kapr, et que nous avions présenté dans nos émissions, a remporté le prix du meilleur documentaire.

    Enfin, le film « Il Boemo » de Petr Václav, qui retrace la vie et la carrière du compositeur Josef Mysliveček, n’a remporté aucun prix malgré quatre nominations.

  • 05/02/2023

    Les contrôles policiers à la frontière entre la Slovaquie et la République tchèque, que les autorités tchèques avaient instaurés à la fin du mois de septembre dernier en raison de l’augmentation de la migration illégale en provenance des Balkans, ont pris fin dans la nuit de samedi à dimanche. Toutefois, une surveillance accrue et des contrôles aléatoires sont maintenus tout le long des 250 kilomètres de frontière, sur et hors des routes.

    Depuis le début de l’année, le régime avait déjà été fortement assoupli en raison de la baisse conséquente du nombre d’interpellations. Lundi, l’Autriche supprimera elle aussi les contrôles à sa frontière avec la Slovaquie.

    La police de Moravie du Sud, région frontalière, a informé qu’elle avait arrêté environ 14 000 personnes en situation irrégulière l’année dernière, parmi lesquelles près de 6 000 après l’intensification des contrôles le 29 septembre. Plus de 90 % étaient des ressortissants d’origine syrienne.

  • 04/02/2023

    C’est un temps essentiellement ensoleillé dans un premier temps, puis plus nuageux au fil de la journée qui règne ce dimanche, jour de la fête des Dobromila. Les conditions pour la pratique du ski, y compris de fond, sont pratiquement idéales dans tous les massifs montagneux du pays.

    Les températures varient entre -3 °C et 1 °C.

  • 04/02/2023

    En plus de considérablement compliquer la circulation routière en même temps que la neige, les vents violents qui ont soufflé sur la République tchèque vendredi et samedi ont également privé d’électricité quelque 90 000 foyers. La région la plus touchée a été celle de Moravie-Silésie, dans l’est du pays, mais les régions de Hradec Králové (Bohême de l’Est), de Bohême centrale, de Liberec et d’Ústí nad Labem (Bohême du Nord), entre autres, ont également été très affectées.

    Le groupe énergétique ČEZ, qui est le le plus grand fournisseur d’électricité en République tchèque, a annoncé plus de 130 pannes de haute tension et des dizaines d’autres pannes de basse tension dues à la chute d'arbres sur les lignes.

  • 04/02/2023

    Grande figure de la scène musicale tchèque, la chanteuse et comédienne Naďa Urbánková est décédée vendredi soir, des suites d’une longue maladie. Elle était âgée de 83 ans.

    Légende de la musique pop et country, Naďa Urbánková a connu son plus grand succès dans les années 1970 et 1980. Son talent lui a ainsi valu cinq Rossignols d’or, une enquête annuelle qui récompense les chanteurs et chanteuses tchèques (et autrefois tchécoslovaques) les plus populaires.

    Sa participation à plusieurs grands classiques du cinéma tchèque, dont notamment « Trains étroitement surveillés » de Jiří Menzel (oscar du meilleur film en langue étrangère en 1968), a également concouru à sa grande popularité.

    À l’occasion de ses 80 ans, en 2019, Radio Prague lui avait consacré une émission retraçant sa carrière et présentant ses plus grands succès musicaux.

  • 04/02/2023

    Les chefs des parlements des quatre pays du groupe de Visegrád, qui comprend la République tchèque, la Hongrie, la Pologne et la Slovaquie, ont convenu de soutenir la poursuite de l’aide militaire et humanitaire à l’Ukraine, lors d’une réunion qui s’est tenue à Bratislava, vendredi. La République tchèque était représentée par Markéta Pekarová Adamová, présidente de la Chambre des députés, et Miloš Vystrčil, président du Sénat. Selon eux, les Ukrainiens ne défendent pas seulement leur souveraineté, mais veillent également à ce que le conflit avec la Russie ne déborde pas sur leurs frontières.

    Le chef du parlement hongrois, László Kövér, dont le pays s’est opposé aux livraisons d’armes de l’Occident à l’Ukraine via son territoire, a pour sa part déclaré que Budapest était favorable à l’idée d’empêcher les ambitions de la Russie de menacer l’Europe centrale. À cet égard, il considère l'existence d’une Ukraine souveraine comme une condition indispensable.

    La migration illégale et l’énergie ont été les deux autres grands thèmes évoqués lors de cette réunion. Sur ce dernier point, László Kövér a estimé que l’Union européenne menait « une politique suicidaire » en abandonnant les livraisons en provenance de Russie et que ses pays couraient le risque de devenir dépendants d’autres fournisseurs.

  • 04/02/2023

    L’équipe de République tchèque de tennis affronte le Portugal à Maia, ces samedi et dimanche, en tour de qualification de la Coupe Davis. Pour cette rencontre, la première entre les deux pays dans l’histoire de la compétition depuis la partition de la Tchécoslovaquie, les Tchèques peuvent compter sur les services de leur meilleur joueur, Jiří Lehečka, récent quart de finaliste à l’Open d’Australie.

    Les deux premiers matchs de simple, ce samedi en fin d’après-midi, opposent Jiří Lehečka à Nuno Borges, 105e mondial, et Tomáš Macháč (122e) à Joao Sousa (84e).

    Le vainqueur de ce tour de qualification sera qualifié pour la phase finale, qui se tiendra du 12 au 17 septembre. L’année dernière, les Tchèques avaient été éliminés dès le tour de qualification et s’étaient maintenus dans le groupe mondial en battant Israël en barrages.

  • 04/02/2023

    Le ministère tchèque des Affaires étrangères a fait part de son étonnement et qualifié de « surprenantes » les réflexions du Comité international olympique (CIO) quant à une éventuelle participation des sportifs russes et biélorusses aux Jeux olympiques de Paris en 2024, alors que « l’agression de la Russie [en Ukraine] continue de s’intensifier ».

    Le ministère prévoit donc de discuter de cette question avec l’Agence nationale du sport (NSA) et le Comité olympique tchèque. Cette semaine, ce dernier a fait savoir que même en cas de réintégration des athlètes russes dans le giron du sport international, il n’envisageait pas de boycotter les Jeux. De son côté, le président de la NSA a lui aussi fait part de son incompréhension. « Je ne comprends pas ce qui a changé [en l’espace d’un an et depuis la décision de les expulser] pour que le CIO veuille soudainement reprendre les athlètes russes », a-t-il expliqué.

Pages