• 29/07/2021

    La pénurie de puces électroniques qui touche le secteur automobile va entraîner une fermeture plus longue de l’usine Škoda Auto, a fait savoir ce jeudi le syndicat de l’entreprise. Celle-ci avait annoncé deux semaines de vacances généralisées pour les deux premières semaines du mois d’août, mais cet arrêt de la production sera reconduit encore une semaine.

    Comme dans d’autres pays, l’industrie automobile tchèque est fortement impactée par la pénurie de puces électroniques affectant la production de véhicules faute de ce composant essentiel. Ce problème mondial est toutefois plus durement ressenti en Tchéquie où ce secteur représente 25% de la production industrielle totale du pays et près de 20% des exportations du pays.

    Auteur: Anna Kubišta
  • 29/07/2021

    Mercredi, 195 nouveaux cas de Covid-19 ont été dépistés en Tchéquie, soit 37 de moins qu’il y a une semaine. Le taux d’incidence est également à la baisse sur les onze derniers jours, avec 12 cas de contamination pour 100 000 habitants. Le taux de reproduction R est descendu à 0,86, signe du ralentissement de l’épidémie en Tchéquie.

    Dimanche, 47 personnes étaient hospitalisées en raison du Covid-19, dont huit dans un état grave.

    Plus de 4,7 millions de personnes sont entièrement vaccinées contre le Covid-19 en Tchéquie.

    Auteur: Anna Kubišta
  • 29/07/2021

    Originellement prévue jusqu’au 15 août, l’exposition de la Galerie nationale consacrée à la peintre surréaliste tchèque Toyen a été prolongé jusqu’au 22 août. Installée au Manège Wallenstein, à Prague, l’exposition est le fruit d’une collaboration entre la Galerie nationale, la Hamburger Kunsthalle et le Musée d’Art moderne de Paris, deux institutions où elle sera à voir après Prague.

    Peintre, dessinatrice et graphiste, Marie Čermínová, mieux connue sous son pseudonyme d’artiste Toyen, a fait partie de l’avant-garde tchécoslovaque de l’entre-deux-guerres. Elle est à l’origine d’un nouveau style appelé « l’artificialisme ». Devenue la plus remarquable des représentants du surréalisme tchèque, elle a définitivement quitté la Tchécoslovaquie après la Deuxième Guerre mondiale pour Paris, où elle a poursuivi sa carrière artistique et où elle est morte en 1980.

    Auteur: Anna Kubišta
  • 29/07/2021

    L’Epopée slave du peintre tchèque Alfons Mucha est désormais à voir au château de Moravský Krumlov, ces jeudi et vendredi pour les locaux, et à compter de samedi pour le grand public. Elle y sera exposée pendant au moins cinq ans. A son retour dans la capitale tchèque, elle sera installée pour une durée de 25 ans dans le bâtiment Savarin, place Venceslas.

    Le cycle monumental de 20 tableaux fait l’objet d’un prêt de la ville de Prague à la petite ville de Moravský Krumlov qui avait déjà accueilli l’Epopée slave à partir des années 1960 jusqu’en 2011.

    Au début du XXe siècle, le peintre Alfons Mucha avait fait don de ce travail à la ville de Prague, mais à condition que celle-ci construise un bâtiment spécialement dédié à l'exposition des tableaux. L'Epopée slave fait l'objet d'un litige judiciaire entre les héritiers de l'artiste et la ville de Prague.

    Auteur: Anna Kubišta
  • 28/07/2021

    L’équipe de République tchèque de basket a été nettement battue par la France (77-97), ce mercredi à Tokyo, à l’occasion de son deuxième match de groupe comptant pour le tournoi olympique. Malgré un excellent premier quart-temps, au terme duquel elle menait de six points (28-22), la Reprezentace a ensuite explosé contre des Bleus supérieurs que cette victoire, la deuxième après celle contre les Etats-Unis, assure de terminer à la première place.

    Les Tchèques joueront donc leur qualification contre les Etats-Unis, ce samedi. Une victoire, qui serait la deuxième après celle contre l’Iran en ouverture de la compétition, les qualifiera automatiquement pour les quarts de finale. En revanche, en cas de nouvelle défaite, et en fonction des résultats des équipes des deux autres groupes, ils pourront encore espérer faire partie des deux meilleurs troisièmes, qui pourront eux aussi participer à la phase à élimination directe.

  • 28/07/2021

    Un programme d’aide aux collaborateur afghans des soldats tchèques qui ont opéré en Afghanistant sera débattu lors du prochain Conseil des ministres, ce vendredi. La vie des habitants qui ont coopéré avec les forces internationales durant leur mission est désormais menacée en raison de leur retrait du pays et de l’avancée des Talibans.

    Les derniers soldats tchèques ont quitté le territoire afghan à la fin du mois de juin, après près de vingt ans de présence dans le cadre des diverses opérations de l’OTAN. Récemment, Joe Biden a indiqué que les autorités américaines recensaient 18 000 demandes de visa émanant de collaborateurs de l’armée américaine.

    De son côté, le ministre de la Défense tchèque, Lubomír Metnar, a déclaré que Prague était prête à aider ses collaborateurs « non seulement financièrement, mais aussi sous forme d’asile en cas d’intérêt ». Le programme en question concerne une trentaine d’Afghans, essentiellement des traducteurs, et leurs familles.

  • 28/07/2021

    La durée du congé paternité en République tchèque va très probablement passer de sept jours calendaires à quatorze jours dans un proche avenir. Ce mercredi, les députés ont approuvé à une très large majorité (105 voix sur 109) le projet d’amendement allant dans ce sens. Actuellement, les pères sont tenus de prendre ces jours de congé dit « de paternité et d’accueil de l’enfant » durant les six semaines suivant la naissance ou jusqu’à l’âge de sept ans s’il s’agit d’un enfant adopté.

    L’amendement en question, qui doit encore être approuvé par le Sénat, modifie aussi ce dernier point : selon le nouveau texte, la période durant laquelle ils pourront prendre ce congé sera prolongée de la durée d’hospitalisation du nouveau-né. L’idée est d’en renfoncer l’objet, à savoir la possibilité pour les pères de participer aux soins à l’enfant et aux diverses tâches ménagères.

    En République tchèque, les pères ne disposent d’un congé que depuis 2018. Ils bénéficient d’une indemnité journalière correspondant à 70 % de leur salaire brut, soit l’équivalent de ce qui existe actuellement pour les femmes en congé maternité, le plafond étant fixé à un peu plus 8 000 couronnes (320 euros).

  • 28/07/2021

    Alors que de nouveaux violents orages sont attendus notamment en Moravie et en Silésie dans la soirée de ce mercredi, c’est un temps très largement ensoleillé qui règne sur l’ensemble du territoire ce jeudi, jour de la fête des Marta.

    Les températures varient entre 25 °C et 30 °C. Le soleil se lève à 5h24 et se couche à 20h47.

  • 28/07/2021

    Les employés de la fonction publique pourraient bénéficier de deux jours de congés payés supplémentaires s’ils se sont fait vacciner contre le Covid-19 cette année, a annoncé, ce mercredi, Andrej Babiš, après une réunion avec le président de la fédération syndicale défendant les intérêts des institutions et organisations publiques. Le projet, présenté par le Premier ministre lui-même, sera débattu par le gouvernement ce vendredi.

    L’objectif de cette mesure, qui concernerait près de 500 000 personnes, est d’encourager la vaccination. Le gouvernement entend demander aux régions, municipalités et entreprises privées d’en faire de même. « Nous pensons que certaines vaccinations ont eu différents effets, a expliqué Andrej Babiš. Des gens ont eu de la fièvre, ils ne se sentaient pas bien. Ils le méritent. L’important est que nous voyons une motivation (pour se faire vacciner). »

    Récemment, le Premier ministre a déclaré que la vaccination ne sera pas obligatoire tant qu’il sera à la tête du gouvernement.

  • 28/07/2021

    La Cour administrative suprême (NSS) a rendu un verdict, mardi à Prague, supprimant le port obligatoire d’un masque de protection des voies respiratoires dans les lieux clos. Toutefois, l’arrêt ne prendra effet que dans trois jours, vendredi donc, de sorte que le ministère de la Santé aura le temps d’adapter la mesure, qui, selon le tribunal, était insuffisamment justifiée. Le juge a par ailleurs indiqué que le ministère « ignorait systématiquement » la décision du tribunal, alors que la NSS a déjà rendu deux décisions similaires.

    Le ministre de la Santé, Adam Vojtěch, a réagi à cette décision en déclarant que le ministère ferait le nécessaire pour compléter la justification, conformément à ce qu’exige la Cour. Le ministre a précisé qu’il était inimaginable, selon lui, que la mesure, courante ailleurs dans le monde, ne soit pas appliquée en République tchèque.

Pages