• 21/11/2023

    Environ 150 personnes se sont rassemblées lundi soir devant le siège de l'UNICEF à Prague pour attirer l'attention sur le sort des enfants israéliens enlevés par le Hamas le 7 octobre.

    Les organisateurs de la manifestation, qui s'est tenue à l'occasion de la Journée mondiale de l'enfance, ont exhorté l'UNICEF à redoubler d'efforts pour obtenir leur libération. Les participants ont brandi des ours en peluche et des banderoles sur lesquelles on pouvait lire "Bring Them Home Now" (Ramenez-les à la maison maintenant) et marché jusqu'à la place de la Vieille-ville, où ils ont allumé des bougies à côté des photos des enfants disparus.

    Les terroristes du Hamas ont enlevé plus de 200 personnes lors des attaques contre Israël le 7 octobre, dont une trentaine d'enfants.

  • 21/11/2023

    "Loin d'être un conflit régional limité, comme nous l'avons vu, le conflit au Proche-Orient a un énorme potentiel explosif, non seulement pour un conflit régional, mais aussi pour un conflit mondial. Non seulement sur le plan physique, par la guerre, ou par l'entrée en guerre de l'Iran et d'autres pays, mais surtout par la façon dont il commence à diviser le monde", a déclaré le président tchèque Petr Pavel ce mardi lors de l'ouverture de l'assemblée des commandants de l'armée à Prague.

    Le chef de l'Etat a déclaré que l'attaque terroriste perpétrée par le Hamas le 7 octobre avait clairement pour objectif de provoquer une très forte réaction de la part d'Israël et de commencer à diviser l'opinion publique internationale contre l'État hébreu. La résistance aux représailles israéliennes et le soutien aux Palestiniens se développent dans divers pays, y compris des pays alliés, estime le président. Il s'agit là d'un avertissement, a-t-il déclaré, car même dans les cas où la situation semble claire à première vue, personne ne peut être sûr de l'issue de l'opération.

    "Il est évident que le soutien de l'opinion publique est crucial pour tout succès, même dans une opération militaire", a ajouté le président de la République.

  • 21/11/2023

    Barbora Krejčíková et Kateřina Siniaková, qui viennent de mettre un terme à leur partenariat après six belles années à remporter des titres ensemble, sont nommées en cette fin d'année pour remporter le prix WTA du meilleur double de l'année.

    En simple, leur compatriote Markéta Vondroušová est elle aussi nommée. La WTA rappelle que la Tchèque a remporté Wimbledon sans être tête de série puis a grimpé de la 124e à la 6e place du classement mondial cette année. La concurrence est rude, avec notamment Swiatek, Sabalenka ou encore Gauff également en lice. Markéta Vondroušová est aussi nommée dans la catégorie "Come-back de l'année", tout come Karolina Muchová, finaliste à Roland Garros. Linda Nosková est quant à elle nommée dans la catégorie des jeunes talents.

    Les prix seront décernés après un vote de journalistes sportifs du monde entier.

  • 21/11/2023

    Grâce à sa victoire 3-0 à Olomouc contre la Moldavie, l'équipe nationale tchèque de football est qualifiée pour le prochain Euro qui se jouera cet été en Allemagne.

    Malgré cette qualification (la Tchéquie termine deuxième de son groupe derrière l'Albanie), le sélectionneur national a annoncé son départ. "Bien que nous soyons heureux maintenant, nous avons décidé avant le match que nous ne continuerions pas. J'en ai informé Petr Fousek (le président de la fédération nationale, ndlr). La pression était déjà énorme, parfois je ne la comprenais même pas. Cela a également contribué à notre décision", a déclaré Jaroslav Šilhavý après la rencontre.

    Les dirigeants de la fédération se réuniront mardi pour discuter de la succession de J. Šilhavý, qui était à la tête de la sélection depuis septembre 2018.

  • 20/11/2023

    Après une semaine d’arrêt maladie, qui l’a notamment empêché de participer aux cérémonies du 17 novembre, Petr Fiala retrouivera le siège du gouvernement ce mardi. Au programme pour cette reprise figurent notamment une réunion avec les présidents des régions et le débat sur le financement des écoles et du secteur de la santé.

    Après une tournée d’une semaine en Afrique subsaharienne, le Premier ministre tchèque était tombé malade à son retour à Prague.

  • 20/11/2023

    Des dizaines de milliers d’enfants et d’adultes dans les écoles de toute la Tchéquie ont participé, ce lundi matin, à une manifestation intitulée « Tambour contre la maltraitance des enfants et la violence domestique ». Selon les organisateurs du Centre Locika, qui aide les enfants victimes de maltraitance, les tambours servent à signifier que les enfants doivent être écoutés et qu’aucun d'entre eux ne doit rester la victime silencieuse.

    L'événement, qui s’est tenu aussi en Slovaquie, était organisé dans le cadre de la Journée internationale pour la prévention des abus envers les enfants, observée le 19 novembre, et de la Journée mondiale de l’enfance, le 20 novembre. Plus de 43 000 enfants de 320 écoles du pays y ont participé. Tout au long de la semaine, des conférences et des débats seront organisés sur la prévention de la maltraitance et l’aide aux enfants qui en sont les victimes.

  • 20/11/2023

    Le temps restera gris et pluvieux sur l’ensemble du territoire ce mardi, jour de la fête des Nikola et Nikol.

    Les températures varieront entre 6 °C dans le nord de la Bohême, 8 °C à Prague, et 10 °C dans le sud et le nord de la Moravie.

  • 20/11/2023

    Le ministère de l’Éducation a mis en ligne, ce lundi, sur son site Internet des informations à l’intention des directeurs d’écoles maternelles, primaires et secondaires en cas de grève du personnel. Les syndicats, qui réclament davantage de moyens financiers pour l’année prochaine, ont appelé à une grève d’une journée pour lundi prochain, 27 novembre. Dans le document en question, les directeurs d’école trouvent des informations sur ce qu’ils doivent faire en cas de grève de leurs employés, les aspects sociaux de celle-ci ou encore, par exemple, sur la manière de résoudre les problèmes en lien avec les cantines.

    Le document rappelle aussi que si tout employé d’une école peut faire grève, y compris donc son directeur, celui-ci reste également l’employeur et est donc toujours responsable de la santé et de la sécurité sur le lieu de travail.

  • 20/11/2023

    La chasse au loup en Slovaquie n’a pas contribué à réduire le nombre d’attaques sur les animaux de rente, selon une étude menée par une équipe d’experts qui a analysé la situation à l’échelle de différentes régions en utilisant deux approches statistiques différentes. L’étude a été publiée dans la revue scientifique Conservation Letters, a informé, ce lundi, l’université Mendel de Brno (Moravie).

    La Slovaquie a considérablement réduit la chasse au loup en 2013 à la suite d’une enquête de la Commission européenne. L’espèce a bénéficié d’une protection tout au long de l’année, notamment le long des frontières avec la Tchéquie, la Pologne et la Hongrie. Toutefois, les loups ont continué à être chassés légalement dans une mesure limitée, en partie en raison de la réduction attendue des dommages causés sur les moutons et autres troupeaux d’animaux.

    Dans l’étude en question, à laquelle ont également participé le mouvement écologiste Duha (Arc-en-ciel) et l’université d’Oviedo en Espagne, les chercheurs ont examiné la période allant de 2014 à 2019 et ont vérifié si, dans les districts de Slovaquie où les loups étaient chassés en hiver, les dommages causés sur les troupeaux d’ovins et de bovins au cours de la saison de pâturage suivante étaient moins importants que dans les districts où ils n’étaient pas chassés. Le résultat des observations est que la chasse n’a pas eu l’effet escompté.

  • 20/11/2023

    Le petit garçon âgé de deux ans et atteint d’une maladie génétique rare, pour le traitement duquel les Tchèques ont récemment versé plus de 150 millions de couronnes (plus de 6 millions d’euros) de dons, sera traité en France fin janvier et début février de l’année prochaine. L’information a été communiquée, ce lundi, par le site de dons Donio, qui a collecté les fonds en faveur de la thérapie génique nécessaire. Celle-ci se passera dans un centre spécialisé à Montpellier. 300 000 personnes avaient fait un don en l’espace de quelques semaines.

    L’enfant souffre d’une forme sévère du syndrome AADC (déficit en décarboxylase des acides aminés aromatiques), qui affecte le métabolisme des neurotransmetteurs dans le cerveau et entraîne des troubles de la motricité. Il s’agit d’une maladie génétique très rare dont il existe environ 120 cas confirmés dans le monde.

    En mars 2021, les équipes de neurologie pédiatrique et de neurochirurgie pédiatriquele du CHU de Montpellier avait annoncé la réalisation d’une première mondiale en matière de thérapie génique par injection intercérébrale, appelée aussi « neurochirurgie réparatrice du XXIe siècle », précisément pour soigner ce type de maladie.

Pages