• 29/06/2022

    Après presque quatre mois, l’état d’urgence déclaré par le gouvernement tchèque en raison de l’arrivée de réfugiés en provenance d’Ukraine prendra fin ce 30 juin. L’état d’urgence a permis à l’Etat et aux autorités locales de réagir avec plus de souplesse pour accueillir les personnes fuyant l’invasion militaire russe et de les placer dans certaines zones où cela n’aurait pas été possible autrement. Ces dernières semaines, le cabinet de Petr Fiala (ODS) a fait adopter plusieurs amendements concernant la crise migratoire qui doivent permettre d’appliquer les mesures nécessaires après l’expiration de l’état d’urgence.

    Le gouvernement a décidé de déclarer l’état d’urgence le 2 mars, et celui-ci a commencé à s’appliquer deux jours plus tard, initialement pour 30 jours. A la fin du mois de mars, le gouvernement avait prolongé l’état d’urgence jusqu’à la fin du mois de mai, après avoir obtenu l’approbation de la Chambre des communes, ce qui a suscité une controverse quant à savoir si les dispositions constitutionnelles permettent de prolonger la période au-delà de 30 jours. La dernière prolongation de l’état d’urgence pour tout le mois de juin a été approuvée par les députés le 19 mai.

    Auteur: Anna Kubišta
  • 29/06/2022

    Le Covid-19 était la cause la plus fréquente de décès en 2021. 25 500 personnes y ont succombé, soit 18 % des décès survenus l’an dernier. Les années précédentes, ce sont les maladies coronariennes qui arrivaient en tête. Au total, 139 981 personnes sont mortes l’année dernière, soit le chiffre le plus élevé depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, selon l’Office tchèque des statistiques.

    En 2020, année marquant le début de la pandémie de Covid-19, le nombre de décès a augmenté de 15 % par rapport à l’année précédente, selon le directeur de l’Office des statistiques, Marek Roječek. En 2021, le nombre de décès a encore augmenté de 8 % par rapport à l’année précédente.

    Auteur: Anna Kubišta
  • 29/06/2022

    L’ombudsman, ou médiateur de la République, Stanislav Křeček, a écarté son adjointe, Monika Šimůnková, la privant de tous les dossiers qu’elle traitait à compter du 1er juillet. Le médiateur a indiqué qu’il avait décidé de procéder à une restructuration dans l’attribution des dossiers à son adjointe qui passeront sous sa direction à compter de vendredi. « Les discussions de fond, non seulement avec moi mais aussi au sein de l’équipe juridique élargie du Bureau, se sont accompagnées de méfiance et de défiance de sa part. Dans une telle atmosphère, la coopération représente logiquement un effort considérable à toutes les parties concernées », a déclaré Stanislav Křeček.

    Monika Šimůnková a déclaré à l’agence de presse tchèque qu’elle considérait cette décision comme une intervention absolument sans précédent dans son poste de médiateur adjoint : « Je traite mes dossiers correctement  depuis deux ans et demi, avec attention, en toute connaissance de cause et en toute conscience, ce qu’il a lui-même reconnu. Il a simplement dit qu’il ne tolérerait pas d’autres opinions », a souligné M. Šimůnková qui travaillait notamment sur les dossiers concernant les droits de l’homme, dont le suivi de la Convention sur les droits des personnes handicapées ou l’agenda des personnes privées de liberté.

    Auteur: Anna Kubišta
  • 29/06/2022

    « La décision de la Turquie de ne pas s’opposer à l’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’OTAN est une très bonne nouvelle, » a réagi, mardi, le Premier ministre tchèque Petr Fiala (ODS) via son compte Twitter, avant de poursuivre : « le dernier obstacle majeur est tombé et rien n’empêche nos amis nordiques de devenir bientôt membres à part entière de l’OTAN. De grands renforts pour toute l’alliance. »

    Le chef de la diplomatie Jan Lipavský (Pirates) a également fait part de sa satisfaction via le réseau social : « je salue la percée au sommet de Madrid. L’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’OTAN renforcera la sécurité en Europe. »

    Après plusieurs semaines de tensions, la Turquie a finalement accepté de soutenir la demande de la Finlande et de la Suède de rejoindre l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord en échange, toutefois, de concessions à Ankara, via un mémorandum, où les deux pays affirment que le PKK kurde est « une organisation terroriste » et assurent qu’ils traiteront « de manière rapide et approfondie » les demandes d’extradition.

    Auteur: Anna Kubišta
  • 29/06/2022

    Mardi, 1 181 nouveaux cas de Covid-19 ont été dépistés en Tchéquie pour la deuxième journée consécutive, soit deux fois plus que la semaine dernière. 150 personnes sont actuellement hospitalisées en raison d’une infection au coronavirus contre 30 il y a une semaine, selon les dernières données du ministère de la Santé.

    L’épidémie a repris de la vitesse depuis le début du mois de juin, mais la hausse des cas positifs est particulièrement marquante ces derniers jours. L’Institut national de la santé a fait savoir que les variants BA.4 ou BA.5 d’Omicron, plus contagieux, étaient à l’origine de la reprise. S’ils ne sont pas responsables d’une évolution plus grave de la maladie, ils sont dix fois plus contagieux que la variant originaire de Wuhan, en Chine.

    Auteur: Anna Kubišta
  • 28/06/2022

    Le ministre de la Culture Martin Baxa (ODS) se rendra ce mercredi à Lviv à l’invitation du ministre ukrainien de la Culture et de la Politique d’information Oleksandr Tkachenko. A Lviv, Martin Baxa rencontrera ses homologues d’Europe centrale et orientale et des Etats baltes. Ils aborderont l’impact de l’agression russe sur les monuments culturels ukrainiens et discuteront des moyens d’aider l’Ukraine dans le domaine de la culture.

    Lviv est la plus grande ville d’Ukraine occidentale et son centre est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. « Nous sommes prêts à soutenir l’Ukraine aujourd’hui et à l’avenir. Notre offre d’aider, entre autres, à la restauration des monuments et du patrimoine culturels ukrainiens est toujours valable. Je considère que la coopération dans le domaine de la culture est aussi importante que les autres formes d’assistance fournies à l’Ukraine par le gouvernement tchèque, » a déclaré Martin Baxa.

    Auteur: Anna Kubišta
  • 28/06/2022

    Mercredi, jour de fête des Pavel et Petr, un temps toujours orageux sur l’ensemble du territoire et des températures moyennes maximales autour de 27 °C.

    Auteur: Anna Kubišta
  • 28/06/2022

    La société énergétique ČEZ a signé ce mardi des contrats avec la société américaine Westinghouse et la société française Framatome pour la livraison d’assemblages de combustibles destinés à la centrale nucléaire de Temelín. Les deux fournisseurs ont été sélectionnés lors d’un appel d’offres en avril dernier.

    Ces livraisons prévues pour plus de dix ans commenceront en 2024. La valeur du contrat est de l’ordre de plusieurs milliards de couronnes, a fait savoir Ladislav Kříž, porte-parole du groupe ČEZ. Du combustible russe provenant de la société TVEL, qui fait partie de la holding d’Etat russe Rosatom, est actuellement utilisé.

    Auteur: Anna Kubišta
  • 28/06/2022

    Plusieurs cinéastes ukrainiens reprochent au Festival international du film de Karlovy Vary d’avoir inclus dans sa programmation un film russe. Dans une lettre adressée au directeur artistique Karel Och et à la direction du festival, les réalisateurs Dmytro Sukholytkyy-Sobchuk, Maksym Nakonechnyi et Valentyn Vasyanovych critiquent le festival tchèque pour avoir inclus le thriller Captain Volkonogov Escaped, des réalisateurs Natasha Merkulova et Aleksey Chupov, dans sa section Horizons. Le film, qui a été présenté en première mondiale en compétition au Festival du film de Venise l’année dernière, a reçu le soutien du ministère russe de la Culture. L’appel des cinéastes ukrainiens a été soutenu par l’ambassadeur ukrainien en Tchéquie, Yevhen Perebyinis.

    Karel Och avait déclaré récemment que le festival ne souhaitait pas boycotter le travail des cinéastes russes. Le festival a exprimé son soutien au cinéma ukrainien depuis que la Russie a envahi le pays et présentera des travaux en cours en coopération avec un festival à Odessa qui n’a pas pu avoir lieu.

    Auteur: Anna Kubišta
  • 28/06/2022

    La République tchèque a connu une nouvelle journée de canicule lundi, avec la température la plus haute mesurée à Doksany dans la région d’Ústí nad Labem, la température avec 34,7 °C, même s’il ne s’agissait pas là d’un record pour un 27 juin.

    Des records sont toutefois tombés dans une vingtaine de stations mesurant les températures depuis 30 ans ou plus : des températures record ont été enregistrées lundi dans plusieurs stations des régions de Liberec, de Bohême du Sud et de Plzeň.

    Auteur: Anna Kubišta

Pages