Intégration des enfants ukrainiens : de nouveaux groupes d’adaptation à partir de la rentrée

Le ministère tchèque de l’Education a annoncé une enveloppe supplémentaire de 200 millions de couronnes (près de 8 millions d’euros) qui permettra de financer les groupes d’adaptation destinés aux enfants réfugiés ukrainiens. Cette somme devrait couvrir les frais de fonctionnement des groupes à partir de la rentrée jusqu’à la fin de 2022.

L’objectif des groupes d’adaptation est d’aider les enfants ukrainiens à se familiariser avec leur nouveau milieu de vie et avec la langue tchèque, de manière à ce qu’ils puissent être ensuite scolarisés.

Désormais, l’Etat tchèque compte subventionner non seulement les groupes d’adaptation destinés aux enfants des écoles maternelles et primaires, comme cela était le cas au printemps dernier, mais également aux jeunes de 15 à 18 ans. Au mois de juin, ils étaient environ 23 000 à vivre en République tchèque, selon les statistiques du ministère l’Intérieur pour le mois de juin, dont seulement 3 000 ont fréquenté des cours de tchèque financés par l’Etat tchèque.

Photo: René Volfík,  ČRo

Selon une enquête réalisée en juin dernier par la société PAQ research, un cinquième des lycéens ukrainiens venus en République tchèque avec leurs proches ne sont pas scolarisés. Les adolescents qui intégreront les groupes d’adaptation n’auront toutefois pas un statut d’étudiant, comme l’explique Aneta Lednová, porte-parole du ministère de l’Education :

« L’objectif est d’intégrer ces jeunes à la société et de perfectionner leurs connaissances du tchèque pour qu’ils réussissent le concours d’entrée dans une école secondaire tchèque. »

Le ministère de l’Education ne s’est pas encore prononcé sur l’intérêt des organisateurs pour le nouvel appel à subventions. Selon Tatjana Pergler, directrice du Premier Lycée slave de Prague, les Ukrainiens de plus de 15 ans installés dans la capitale sont nombreux à vouloir fréquenter les groupes d’adaptation :

« Nous avons entre 60 et 80 candidats. Le ministère accordera des subventions pour un groupe par école. Mais notre établissement est prêt à mettre place plusieurs groupes, pour satisfaire la demande. »

Photo: Václav Plecháček,  ČRo

Depuis le début de la guerre en Ukraine, environ 30 000 enfants ukrainiens ont participé à des cours d’adaptation et de langue tchèque, selon les statistiques du ministère de l’Education. Ces activités, qui comprennent des colonies de vacances, sont actuellement menées par plus de 400 organisateurs, avec un soutien financier d'environ 300 millions de couronnes (plus de 12 millions d’euros).

A la fin du mois de juin, quelque 39 000 enfants ukrainiens étaient scolarisées en République tchèque. Le nombre d’enfants réfugiés inscrits dans les écoles pour la prochaine année scolaire sera connu fin août.

lancer la lecture

En relation