Jiří Trnka et Ivan Klíma à l’honneur de la Semaine culturelle tchèque à Nancy

Ivan Klíma

En cette fin mars et à la mi-avril se tiennent, à Nancy, les Semaines des cultures d’Europe centrale. La manifestation est organisée par les étudiants et les enseignants du Département de polonais et de tchèque du campus lettres et sciences-humaines de l’Université de Lorraine. Cette semaine est dédiée aux arts-plastiques, au cinéma, à la musique et à la littérature tchèques. Nous nous sommes entretenus avec Lenka Froulíková, professeur de tchèque à Nancy et une des initiatrices de ces Semaines déjà bien connues du public lorrain et alsacien.

« Nous avons lancé la première Semaine des cultures d’Europe centrale en 2001, l’année où a été fondé l’enseignement du tchèque à l’Université de Lorraine qui s’appelait à l’époque l’Université de Nancy 2. La manifestation a toujours deux volets : tchèque et polonais. »

Cette année, vous organisez notamment jusqu’au 19 avril une exposition de l’artiste tchèque Jiří Trnka, dont nous avons fêté le 100e anniversaire de la naissance en 2012. Qu’exposez-vous de lui ?

« Cette exposition intitulée ‘Au service de l’imagination’ avait été préparée pour les Centres tchèques à l’étranger. Elle présente, sur une quarantaine de panneaux, Jiří Trnka sculpteur, peintre, illustrateur et cinéaste. Evidemment, nous l’avons enrichie de livres illustrés par Trnka, de documents sur sa vie et sa collaboration avec Ivan Klíma, écrivain tchèque contemporain. Une de ses œuvres a inspiré Trnka pour le film d’animation ‘Kybernetická babička’ (La grand-mère cybernétique), réalisé en 1962. Dans son livre autobiographique ‘Moje šílené století’ (Mon siècle fou), Ivan Klíma décrit cette rencontre avec le maître du cinéma d’animation tchèque. »

Ce mercredi, vous consacrez justement une soirée littéraire à Ivan Klíma. Est-il à cette occasion à Nancy ? Quel est le programme de cette soirée ?

Photo: Academia
« Malheureusement, Ivan Klíma n’a pas pu venir. Mais nous sommes en contact avec lui. Nous lui avons par exemple envoyé la traduction française du passage de son livre ‘Moje šílené století’ dans lequel il parle de Jiří Trnka, étant donné que le livre n’est pas encore sorti en France. Dans le cadre de notre atelier de traduction organisé l’année dernière, les étudiants ont également traduit un autre ouvrage de Klíma, ‘Juditiny rozhovory’ (Les entretiens de Judita). Cela lui a fait plaisir, car cette nouvelle non plus n’a pas été traduite en français. En ce qui concerne la soirée littéraire, nos étudiants de troisième année de langue tchèque, ainsi que ceux de l’atelier de traduction, vont d’abord présenter, en tchèque et en français, la vie et l’œuvre d’Ivan Klíma. Ensuite, ils liront en français ‘Les entretiens de Judita’. Tout cela sera accompagné de musique, qui est le grand thème de cette nouvelle. »

La Semaine culturelle tchèque à Nancy propose également des projections des films tchèques « Otesánek » (Glouton insatiable) de Jan Švankmajer et « Rytmus v patách » (Du rythme dans les jambes) d’Andrea Sedláčková, ainsi que des concerts. Cette Semaine se poursuit jusqu’au 29 mars, avant de laisser la place, en avril, aux journées polonaises et hongroises.