JO de Turin - Ski de fond : Katerina Neumannova championne olympique !

Katerina Neumannova, photo: CTK

Formidable Katerina Neumannova ! Pour la dernière course olympique de sa carrière, la fondeuse tchèque a décroché la médaille d'or dans l'épreuve du 30 km style libre, vendredi midi, aux Jeux d'hiver de Turin. A 33 ans, la sportive préférée des Tchèques a offert à son pays le premier titre olympique en Italie, mais aussi ce qui ne reste que le quatrième de toute l'histoire.

Katerina Neumannova, photo: CTK
Les journalistes sportifs, et peut-être plus encore dans un petit pays comme peut l'être la République tchèque, ont certes souvent tendance à abuser des superlatifs, mais en remportant enfin un titre olympique, Katerina Neumannova est bel et bien entrée par la grande porte dans l'histoire du sport de son pays. Avec un total de six médailles, une d'or donc, trois d'argent et une de bronze, obtenues successivement aux Jeux de Nagano, de Salt Lake City, puis enfin de Turin, « Katka » comme aiment l'appeler ses supporters, est même devenue la deuxième sportive tchèque à être montée le plus souvent sur un podium olympique. Seule l'inoubliable gymnaste Vera Caslavska des Jeux d'été de Tokyo et Mexico a fait mieux avec onze médailles, dont sept d'or. Sur le strict plan des Jeux d'hiver, il ne s'agit que du quatrième titre olympqiue tchèque après Jiri Raska en saut à skis à Grenoble en 1968, l'équipe de hockey sur glace à Nagano en 1998 et Ales Valenta en ski acrobatique à Salt Lake City en 2002.

Katerina Neumannova avec sa fille, photo: CTK
Sur la ligne d'arrivée de l'exigeant parcours de Pragelato franchie après 1'22''25 de course, Katerina Neumannova, auteur d'un remarquable finsih, a devancé la Russe Julija Tchepalova de 1''4 et la surprenante Polonaise Justyna Kowalczyk de 2''1. « Je ne peux pas y croire, a-t-elle déclaré à sa descente du podium. Lors de la dernière montée, j'étais à bout de forces et j'espérais seulement conserver ma troisième place. »

L'histoire retiendra qu'il aura donc fallu attendre la dernière course olympique de sa carrière pour que la fondeuse tchèque, longtemps abonnée aux places d'honneur et qui avait pris part à ses premiers Jeux d'hiver en 1992 à Albertville, voit enfin son rêve se réaliser : décrocher l'or et devenir la première femme tchèque championne olympique d'hiver.