La crise de la télé: une onde de choc politique?

r_2100x1400_radio_praha.png

Ce rassemblement de la place Venceslas, quelque 100.000 personnes, donne à penser s'il ne va pas outrepasser la problématique de la télévision et se répercuter en onde de choc sur la place politique, avec des conséquence, notamment sur le contrat d'opposition liant la social-démocratie au Parti civique démocrate. Le point de vue de Josef Broz, politologue et journaliste au micro d'Omar Mounir.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture