La crise du Covid-19 suscite un regain d’intérêt des Tchèques pour les maisons de campagne

Photo: Magdalena Hrozínková

Selon le site Aktualne.cz, la crise du Covid-19 a ravivé l’intérêt des Tchèques pour l’achat d’une maison de campagne, tandis que le nombre de ces maisons de campagne à la vente a singulièrement baissé.

Le confinement, particulièrement éprouvant pour les citadins et notamment ceux en appartement, et l’incertitude liée à la fermeture des frontières du pays, rouvertes depuis peu, a entraîné selon le site Aktualne.cz une hausse de la demande pour l’achat de résidences secondaires au vert. Le faible nombre de ces maisons de campagne de type « chata » à la vente entraîne une hausse des prix.

Par exemple, le site web immobilier Sreality a connu un afflux de consultations de maisons de campagne avec jardin, des recherches trois fois plus importantes qu’à la même période l’an passé. Chalets et autres maisons au vert sont particulièrement recherchés dans les régions de la Bohême centrale et de Liberec, dans le nord de la République tchèque.

Selon Hana Kořínková, du site Sreality, ce regain d’intérêt est largement dû à la crise sanitaire : « La plupart des gens vont passer leurs vacances d’été en République tchèque, et ceux qui en ont les moyens, cherchent à acheter. »

Si la demande est importante, l’offre est toutefois moindre comme le note Šarlota Smutná du site Seznam.cz : « En mai 2019, le site Sreality proposait plus de 3 500 chalets et maisons de campagne à la vente. Cette année, l’offre a baissé d’environ 25% ».

Du coup, les prix montent en flèche, et notamment pour les biens immobiliers de ce type en bon état, qui ne nécessitent pas trop de travaux : « Dans les régions de la Vysočina et de Plzeň, les prix médians pour des résidences secondaires a augmenté de 30%. A Prague, ils ont connu une hausse de 41%, en raison du faible nombre de ce type de bien immobilier proposé à la vente. »

Parmi les catégories de la population particulièrement attirées par l’idée d’investir dans un point de chute au vert, les familles avec enfants, ou les personnes âgées qui préfèrent déménager à la campagne au vu de la baisse de leurs moyens financiers.

Ces dernières années, la demande pour des maisons de campagne a également connu une hausse importante, notamment chez les particuliers qui ne peuvent plus se permettre d’assumer le coût d’un logement dans les grandes villes.