La diplomatie économique vue par le président Miloš Zeman

Miloš Zeman  y Bohuslav Sobotka, foto: ČTK

Ce lundi, le président Miloš Zeman a participé pour la première fois au conseil des ministres du gouvernement de Bohuslav Sobotka. La diplomatie économique a figuré parmi les sujets évoqués avec les ministres. Le chef de l’Etat a réitéré son soutien aux exportations, même envers des Etats critiqués pour des atteintes aux droits de l’homme, tels que la Russie ou la Chine.

Miloš Zeman et Bohuslav Sobotka, photo: ČTK
Selon Miloš Zeman, les relations commerciales avec la Russie devraient s’intensifier si la situation en Ukraine se calme. Outre le marché russe, il a conseillé aux entrepreneurs tchèques de s’intéresser davantage aux marchés kazakh, turkmène, azéri, sud-coréen, chinois ou encore vietnamien. La majorité d’entre eux étant classés comme investissements à risque, les entrepreneurs solliciteront sans doute la Banque d’exportation tchèque (ČEB) ainsi que la Société de garantie et d’assurance d’exportation (EGAP), deux institutions qui font actuellement l’objet d’une enquête policière (http://www.radio.cz/fr/rubrique/economie/la-police-enquete-sur-le-financement-des-exportations-tcheques-vers-la-russie).

Ce lundi, le président Miloš Zeman a également critiqué l’absence d’un accord entre les ministères des Affaires étrangères et de l’Industrie et du Commerce portant sur une meilleure coopération dans le domaine de la diplomatie économique. Le chef de l’Etat a toutefois omis l’existence d’un accord signé précisément par Lubomír Zaorálek et Jan Mládek à la fin du mois de juin qui vise à favoriser le développement des exportations et de la diplomatie économique de la République tchèque. Les deux ministères s’étaient alors engagés à intensifier leur coopération en vue d’attirer les investisseurs étrangers dans le pays et soutenir les ambitions de sociétés tchèques dans le monde.