La « directive Bolkestein remaniée » entre en vigueur en Tchéquie

Фото: Европейская комиссия

Ce lundi entre en République tchèque en vigueur la directive européenne relative à la libre circulation des services. La nouvelle disposition, surnomée la « directive Bolkestein remaniée », est saluée par les entrepreneurs tchèques, car elle élimine les barrières leur permettant d’offrir désormais leurs services dans l’ensemble des pays européens.

Martin Tlapa
Martin Tlapa, vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, précise :

«Il s’agit de la plus importante intervention dans le fonctionnement du marché intérieur. Cette norme profite notamment aux entrepreneurs tchèques et en particulier aux petites et moyennes entreprises, car elle facilite leur action sur le marché intérieur de l’Union européenne. »

En même temps, dès ce lundi 28 décembre et suivant le même régime, les entreprises étrangères peuvent proposer leurs services sur le territoire tchèque. Martin Tlapa souligne que la nouvelle disposition profitera donc, aussi, aux consommateurs tchèques.

Photo: Commission européenne
« Cette directive élargit aux consommateurs le choix de services et encourage la concurrence. Très probablement, celle-ci viendra en premier lieu de pays où le coût de travail est relativement bas. Il n’y a pas à craindre, par exemple, la concurrence d’Allemagne ou d’Autriche, mais on peut s’attendre en revanche à l’établissement sur le territoire tchèque d’entrepreneur slovaques ou polonais. Le choix et la qualité vont ainsi augmenter ».

Photo: Commission européenne
En dépit du fait qu’au cours des dernières années, la République tchèque a enregistré une certaines hausse des services exportés, elle a dans ce domaine un assez grand retard à rattraper, par rapport aux pays développés.

Selon les estimations du Ministère de l’Industrie et du Commerce, l’introduction de la directive européenne relative à la libre circulation des services favoriserait la création de plus de dix-huit mille nouveaux emplois.