La douleur - thème d'une conférence franco-tchèque

r_2100x1400_radio_praha.png

« La prise en charge de la douleur: les expériences française et tchèque », tel était le thème d'une conférence, jeudi à l'Institut français de Prague, qui a attiré dans la capitale tchèque l'un des plus grands experts français dans le traitement de la douleur, Jean-Marie Besson, directeur de l'unité de Neurophysiologie pharmacologique à l'INSERM et directeur des recherches au CNRS. Au micro d'Astrid Hofmanova, il parle de l'objectif de sa visite à Prague.

« Je suis à Prague pour faire cette réunion franco-tchèque pendant laquelle nous écouterons différents exposés. Moi, je parlerai de la pharmacologie de la douleur, de nos espoirs et de nos désilusions pour la mise au point de nouveaux médicaments. »

C'est pour la première fois que vous avez présenté une conférence à Prague ?

« Oh non, je suis venu très souvent à Prague, c'est une ville merveilleuse. Mon premier congrès international à Prague a eu lieu, il y a trente-cinq ans. »

Avez-vous entamé une coopération depuis ?

«Il y a toujours eu une coopération entre la France et la République tchèque, notamment dans le domaine de la neurophysiologie. En ce qui me concerne, j'ai un chercheur tchèque, une dame, qui est depuis six ans dans mon laboratoire à Paris. »

Où en est la médecine de la douleur en Tchéquie ?

« Comme partout, ce domaine a beaucoup progressé. Il y a des centres de traitement de la douleur en Tchéquie. Cela ne veut pas dire que l'on traite toutes les douleurs, car certaines douleurs sont irréductibles. Mais dans ce domaine aussi il y a une meilleure prise en charge des patients, des grands douloureux chroniques. Cela veut dire, que dans certains cas, la pharmacologie est en échec mais on peut apprendre les patients à mieux vivre avec leur douleur.»

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture