La grande fête du cinéma s'ouvre à Karlovy Vary

Photo: CTK

Le plus grand rendez-vous des cinéphiles en République tchèque, le Festival international de Karlovy Vary, commence ce vendredi dans la célèbre station thermale en Bohême de l'Ouest. Son programme est riche et ambitieux. On y verra 230 films dont 15 premières mondiales.

Photo: CTK
Les couleurs du cinéma tchèque seront défendues, cette année, par quatre films dont le dernier opus de Jan Hrebejk intitulé « Une belle en difficulté », oeuvre qui figure avec quatorze autres longs-métrages sélectionnés en compétition qui concourent pour le grand prix - le Globe de cristal du meilleur film. Pour rehausser l'éclat du festival on a invité plusieurs vedettes internationales dont le comédien américain Andy Garcia qui y recevra le Globe de cristal pour sa contribution au cinéma mondial. L`acteur profitera de l'occasion pour montrer au public de Karlovy Vary aussi le premier film qu'il signe en tant que réalisateur. Les Globes de cristal seront remis également au réalisateur et scénariste tchèque Jan Nemec et au producteur du « Seigneur des Anneaux » Robert Shaye.

Photo: CTK
Une partie importante du programme sera réservée au cinéma français. Le réalisateur et producteur Luc Besson y assistera à l'avant-première de son film « Angel-A », on y attend Natacha Régnier, actrice du film « La raison du plus faible » de Lucas Belvaux et on y verra, entre autres, l'oeuvre intimiste de Virginie Wagon « L'enfant d'une autre », film sélectionné en compétition. Le cinéma français dominera également la section consacrée à la recherche de l'identité et aux problèmes de l'adolescence. La directrice artistique du festival Eva Zaoralova explique :

Eva Zaoralova et Jiri Bartoska, photo: CTK
« L'idée de faire cette section-là m'est venue quand j'ai vu l'année passée à Venise le film de Philippe Garelle « Les amants réguliers ».C'est un film très long qui n'est pas trop spectaculaire mais qui décrit très bien la génération de 1968 et la période qui a suivi, la désillusion de la révolte des jeunes. J'ai eu donc cette idée de rassembler d'autres films qui, d'après moi, parlent sérieusement d'une certaine période et dont les protagonistes sont jeunes. Il y aura donc par exemple le film de Noémi Lvovsky « La vie ne me fait pas peur », mais aussi « Les roseaux sauvages » d'André Téchiné et le premier film de Claude Miller « La meilleure façon de marcher ». On y verra également un film contemporain de Lorraine Lévy « La première fois que j'ai eu vingt ans » avec Catherine Jacob et j'espère que cette actrice viendra le présenter au festival. Bien sûr il y dans cette rétrospective aussi des films classiques comme « Les cousins » de Claude Chabrol et « L'argent de poche » de François Truffaut. »

Nous vous tiendrons au courant des grands moments de ce festival qui commence donc, ce vendredi, par la projection du film coréen « LeTemps » en présence du réalisateur Kim Ki-duk, et se terminera samedi 8 juillet.