La Journée des victimes de l'holocauste

r_2100x1400_radio_praha.png

Le monde entier a commémoré, jeudi, la Journée des victimes de l'holocauste. Sous la devise « Chaque être humain a son nom », des manifestations ont eu lieu dans le monde entier, à la mémoire des plus de six millions de victimes des nazis, lors de l'extermination des Juifs. La plus grande cérémonie a eu lieu en Israël, où l'une des flammes éternelles a été allumée par Mordekhaï Wiesel, âgé de 86 ans et originaire de l'ancienne Tchécoslovaquie. En République tchèque, on a continué la lecture des noms des victimes de l'holocauste à Terezin, où se trouvait le ghetto, pendant l'occupation nazie. Cent noms ont été lus, selon une tradition qui a commencé en 1991. Chaque année, lors de la Journée des victimes de l'holocauste, on lit cent noms. Les derniers noms des victimes devraient être lus en 2340.