La nouvelle saison des châteaux démarre avec bravoure

L'hôpital du château de Kuks, photo: Site officiel de Revitalizace Kuks

En 2014, les châteaux et lieux historiques de République tchèque ont accueilli près de 4,8 millions de visiteurs, enregistrant ainsi une augmentation de près d’un demi-million de plus par rapport aux deux années précédentes. Malgré le fait que l’exposition « Châteaux découverts, châteaux célébrés » s’est achevée la semaine dernière à Prague, elle avait pour ambition principale de dévoiler des lieux parfois peu connus des touristes, locaux et étrangers, qui considèrent parfois excessivement Prague comme la Mecque de la culture tchèque. Sous l’œil bienveillant de l’Institut national du patrimoine, la nouvelle saison des châteaux s’annonce, et c’est l’occasion de vous faire part des nombreuses invitations à la découverte de ces lieux insolites dans tout le pays.

L’art de raviver l’héritage culturel

Le château de Kratochvíle, siège principal du projet 'Grand inventaire des châteaux et palais', photo: Archives de NPÚ
Près de la moitié des châteaux et autres monuments historiques auront ouvert leurs portes au grand public à la fin de ce mois de mars. Afin de célébrer cette nouvelle saison des joyaux architecturaux à travers toute la République tchèque, de nombreux évènements seront organisés avant que n’arrive la nouvelle période d’hiver. L’Institut national du patrimoine et les différents directeurs des administrations du patrimoine territorial en sont les principaux instigateurs. Une dizaine de projets principaux sont au programme des prochains mois. Nous allons vous en dresser les quelques grandes lignes.

Si le projet « Sur les traces des familles nobles » (Po stopách šlechtických rodů), mis en place il y a cinq ans déjà, avec l’ambition de faire découvrir les anciennes familles aristocratiques, va perdurer, l’Institut national du patrimoine souhaite aller encore plus loin cette année, comme le révèle sa directrice, Naděžda Goryczková :

Naděžda Goryczková, photo: ČT
« Cette année nous ne voulons pas uniquement nous concentrer sur la présentation d’une seule famille noble, comme cela avait été le cas jusqu’à présent. Mais nous voulons rappeler l’histoire de près d’un millénaire de cet ensemble de châteaux et de palais que nous gérons, et par là, la création de résidences nobles et aristocratiques sur les terres tchèques. Avec comme sous-titre ‘Grand inventaire des châteaux et palais’, nous voulons rappeler l’origine de cet ensemble de châteaux à la fois dans cette histoire millénaire, que dans l’histoire contemporaine d’après 1947, et donc, sa signification pour la République tchèque, en tant que patrimoine culturel national. Mais nous voulons aussi montrer la difficulté d’entretenir un tel important complexe. »

L’Institut national du patrimoine s’occupe de 104 châteaux au total, dont 90 sont ouverts au grand public. Et c’est précisément à ces soins du patrimoine que seront également dédiées plusieurs manifestations. Une d’entre elles, intitulée « La beauté du village tchèque aujourd’hui et d’antan » (Krásy české vesnice dnes a před lety), sera consacrée aux monuments historiques des zones rurales. Une autre, intitulée « La brique et sa mère, l’argile » (Cihla a její matka hlína), rappellera aux visiteurs à l’aide d’ateliers, ce matériau traditionnel et ses liens avec l’histoire.

L'hôpital du château de Kuks, photo: Site officiel de Revitalizace Kuks
Cette année, trois monuments majeurs rénovés ouvriront de nouveau leurs portes. Le lundi 23 mars sera officiellement achevée la rénovation de l’hôpital du château de Kuks, située dans la région de Karlovy Vary. La rénovation du château de Veltrusy, situé à 25 km au nord de Prague, s’achèvera quant à elle au début du mois de juin. Et la salle du manège du château de Valtice, au sud de la Bohême, ouvrira ses portes au grand public le 25 juin prochain.

Mise à part la nouvelle réouverture de ces bâtiments historiques, plusieurs dates commémoratives seront mises à l’honneur tout au long de cette nouvelle saison, comme le précise Naděžda Goryczková :

Le château de Kynžvart
« Nous voudrions également rappeler le 200e anniversaire du Congrès de Vienne, et ce surtout à travers deux personnalités majeures, le prince de Metternich et Napoléon Bonaparte et sa famille. Dans le cadre de cet évènement nous allons faire participer les édifices qui ont un lien direct avec ces deux hommes. Ce sera bien évidemment la résidence du prince de Metternich, le château de Kynžvart (région de Karlovy Vary, ndlr), puis ce sera aussi l’abbaye cistercienne de Plasy, ainsi que d’autres châteaux de style Empire, qui évoquent l’histoire et la tradition napoléonienne, comme le château de Dačice (région du sud de la Bohême, ndlr), le château de Zákupy (région de Liberec, ndlr) et bien d’autres. »

Le château de Krakovec, photo: CzechTourism
Parmi les commémorations majeures figure notamment celle des 600 ans écoulés depuis la mort du réformateur religieux, Jan Hus. Une des principales commémorations se tiendra au château de Krakovec, à 15 kilomètres de la ville de Rakovník. Car c’est précisément dans ce château de Bohême centrale, que Jan Hus prêchait avant de se rendre au Concile de Constance, où il avait été condamné puis brûlé pour hérésie par l’Eglise.

Chérir le patrimoine culturel, un défi perpétuel

Un autre évènement à ne pas manquer est l’exposition très originale ayant trait aux changements des lieux historiques. Petr Fedor, l’adjoint de l’administration des bâtiments historiques, a livré plus de détails sur cette initiative :

Le château de Kratochvíle, photo: Barbora Kmentová
« Nous préparons une exposition intitulée « 25 ans dans un nouveau manteau » (25 let v novém). Il sera question d’un ensemble d’au moins seize expositions, qui se tiendront dans toute la République tchèque, donc dans chacune des quatre administrations du patrimoine territorial. Je peux dire que nous allons pouvoir montrer avec fierté les changements très positifs qu’ont subis certains châteaux en 25 ans. Nous avons donc l’ambition d’offrir aux visiteurs un regard tourné vers le passé, afin qu’ils puissent comparer à quoi ressemblait ces édifices au début des années 1990 et à quoi ils ressemblent maintenant. »

Cette exposition, qui veut donc montrer les « fruits récoltés » grâce aux rénovations, est prévue entre autres aux châteaux de Kratochvíle, de Bečov nad Teplou, de Hradec nad Moravicí ou de Grabštejn. Afin d’encourager les actions liées à la préservation du patrimoine, la directrice de l’Institut national du patrimoine, Naděžda Goryczková a notamment révélé l’existence d’un prix « moral » attribué par cette institution :

L'église Saint-Florian, photo: H2k4, CC BY-SA 4.0 International
« Cette année aura également lieu la deuxième édition du prix de l’Institut national du patrimoine ‘Patrimonio pro futuro’, une sorte de ‘un patrimoine tourné vers le futur’. Dans quatre catégories différentes, nous récompensons alors les propriétaires des monuments historiques ainsi que les investisseurs, qui protègent et qui prennent soin du patrimoine culturel sur le territoire de la République tchèque. Ce prix n’est adossé à aucune récompense financière. Il s’agit vraiment d’une reconnaissance sociale du travail de personnes, qui participent à prendre soin de ce patrimoine. »

Ce prix sera remis le 15 septembre prochain à l’église Saint-Florian, nouvellement rénovée, de la ville d’Ústí nad Labem.

Invitations aux festivités des châteaux de Stekník et de Sychrov

Le château de Stekník, photo: Schidd, CC BY-SA 3.0 Unported
Restons alors dans la région d’Ústí nad Labem, où la réouverture du château Stekník, dont la première phase de rénovation s’est achevée l’année dernière, suscite déjà l’intérêt des touristes. Dušan Michelfeit, directeur de l’administration du patrimoine territorial à Prague, en dévoile davantage sur ce château, situé près de la ville de Žatec :

« Le château de Stekník sera ouvert au grand public le 16 mai. En parallèle d’un programme culturel, nous voulons tout simplement présenter ce lieu qui a longtemps été inaccessible. Nous avons déjà réalisé la première étape des rénovations, à savoir la chapelle royale et une partie de l’édifice du château. Nous avons également construit tous les services indispensables pour les visiteurs. C’est donc la base. Mais mis à part cela, les jardins de style italien du château doivent encore être réaménagés. Je crois que ce qui fait l’exceptionnalité du lieu c’est que le château de Stekník se trouve à la frontière de trois régions, et que l’été il est littéralement noyé dans une mer houblonnière de tous les côtés. C’est un lieu magique, et ce surtout pour tous ceux qui recherchent la tranquillité, la réflexion dans des lieux historiques. Stekník c’est vraiment l’atmosphère idéale. »

A la question de savoir, si des guides parlant différentes langues seront également disponibles pour les touristes étrangers au château de Stekník, Dušan Michelfeit répond :

« Nous allons adapter les différentes versions en langue étrangère en fonction de l’intérêt du public. Il s’agit d’un lieu que l’on ouvre nouvellement. Mais il est vrai que déjà l’année dernière pendant les rénovations, le château a été visité par près de 40 000 personnes. Nous espérons que l’intérêt pour ce lieu pourrait être considérable. Avec le temps, nous allons nous adapter aux différentes catégories de visiteurs, aux visiteurs étrangers, aux familles ou aux cyclistes. »

Le château de Sychrov, photo: CzechTourism
A deux heures de route plus à l’est de Stekník, le château de Sychrov, situé dans la région de Liberec, est un autre joyau de construction néogothique de la seconde moitié du 19e siècle. Miloš Kadlec, directeur de l’administration du patrimoine territorial de Sychrov, dévoile un point spécifique de la programmation culturelle du château :

« Le château de Sychrov prépare pour le samedi 25 avril un programme très intéressant qui va associer la beauté de voitures anciennes à l’histoire, car comme de tradition, cette journée est consacrée à la réunion du premier club américain. Le château de Sychrov devient alors le lieu de rencontre des vétérans américains. Le programme s’achève par ce qui a été baptisée ‘L’exposition de l’élégance’ : la plus belle voiture se voit décerner un prix spécial et puis toutes les voitures s’élancent sur la route du château de Sychrov. »

Et Miloš Kadlec poursuit à propos de l’organisation de cette journée spéciale qui ne s’arrête pas qu’à ce défilé de voitures :

Le château de Sychrov, photo: Archives de NPÚ
« Cette année nous avons également enrichi le programme de ‘L’après-midi avec les Montgolfier’. Tout le monde croit que les frères Montgolfier ont uniquement inventé les montgolfières. Nous n’allons pas entraver cette tradition, les visiteurs pourront bel et bien monter dans des montgolfières, et s’élever au-dessus du château de Sychrov. Néanmoins, peu de gens savent que les frères Montgolfier ont également inventé le bélier hydraulique, permettant de pomper de l’eau. Un de ces béliers hydrauliques avait également été installé au château de Sychrov au début des années trente du 19e siècle. A l’époque les Rohans, et plus précisément Jules Armand Louis de Rohan avait été chargé de racheter le bélier hydraulique aux frères Montgolfier et de le ramener à Sychrov. Puis nous souhaiterions terminer la journée en question par une agréable soirée avec une touche française, pendant laquelle on pourra non seulement écouter de la musique française, mais aussi déguster des fromages. Et pour tous ceux qui ne seraient pas en voiture, une dégustation de vins est également est prévue. »

Le château de Konopiště, photo: Miloš Turek
Quant aux autres châteaux que nous n’avions pas eu le temps, de vous présenter, mentionnons le château de Konopiště, ancienne propriété de l’archiduc François-Ferdinand et de son épouse Sophie Chotek. Le château offrira des visites nocturnes, pendant lesquelles il sera possible d’accéder au « boudoir rose », où seront exposés certains objets provenant du mariage des deux aristocrates, en raison de la commémoration du 115e anniversaire de leur alliance.

L’apogée de la saison des châteaux aura lieu avec la sixième édition de la Nuit des châteaux, qui se tiendra le dernier soir du mois d’août, dans des dizaines de châteaux, privés et publics, de toute la République tchèque.

10
50.845886190000
14.876142730000
default
50.845886190000
14.876142730000
49.782409800000
14.658399800000
50.018880450000
13.637123110000
50.400854000000
15.889634900000
50.004167000000
12.605556000000
50.625889810000
15.090408330000
49.058738690000
14.168286320000