La nouvelle stratégie de la police de Prague

r_2100x1400_radio_praha.png

Des milliers d'adversaires de la mondialisation n'ont pas permis, ce mardi, aux 200 délégués du Forum économique mondial dans la ville de Melbourne en Australie, de participer à cette conférence. Leur action a été ensuite sévèrement réprimée par la police australienne. Selon les observateurs, c'était un prélude des assises du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale qui auront lieu, fin septembre, à Prague. Néanmoins, la police tchèque qui affirmait depuis quelques semaines de se préparer à intervenir avec rigueur contre les manifestants, a changé de ton. Selon le chef de la police de Prague, Radislav Charvat, la police se montrera tolérante pour ne pas donner l'impulsion à la violence et au vandalisme. Si les protestations ne dépassent pas les limites de la loi, elle se contentera du rôle d'observateur. Si les manifestants transgressent la loi, les policiers agiront avec rigueur. Pour agir avec efficacité, les policiers tchèques ont emprunté à leurs collègues allemands des lanceurs spéciaux des bombes lacrymogènes. A noter qu'à l'instar des autorités des Etats-Unis, le ministère français des Affaires étrangères a lancé, lui aussi, un avertissement pour les touristes français qui envisagent de visiter Prague lors des assises du FMI. Il a attiré l'attention sur les risques d'une telle visite et a recommandé aux ressortissants français de renoncer au voyage à Prague du 22 au 28 septembre.