La République tchèque et la crise en Argentine

r_2100x1400_radio_praha.png

La République tchèque risque-t-elle de ressentir les retombées de l'évolution dramatique en Argentine ? On estime, en général, qu'un tel risque guette l'économie tchèque en cas seulement de la prolifération de la crise, plus particulièrement, au Brésil. Les responsables de l'agence gouvernementale, Czechtrade, précisent : « C'est peu probable, mais on ne saurait exclure une telle éventualité »... Il est vrai que le volume d'échanges de la République tchèque avec l'Argentine est nettement inférieur à celui qu'elle a avec le Brésil. En 2001, les exportations tchèques vers l'Argentine n'ont représenté que près de 361 millions de couronnes, le fer, l'acier, les pneus et des machines étant les principaux articles d'exportations. En ce qui concerne les exportations d'Argentine vers la Tchéquie, elles ont été de près de 1,3 milliards de couronnes.