La Tchéquie et l'Union européenne

r_2100x1400_radio_praha.png

Les ambassadeurs des pays membres de l'Union européenne ont adopté, mercredi, à Bruxelles, la position commune de l'Union, envers la République tchèque, en ce qui concerne le chapitre énergétique des négociations sur l'adhésion de la Tchéquie à cette organisation. Ce chapitre était bloqué par le refus de l'Autriche, en liaison avec la controverse autour de la centrale nucléaire de Temelin. La position de l'Autriche a changé en raison de l'accord tchéco-autrichien conclu à Melk, selon lequel la centrale fait l'objet, actuellement du contrôle de l'Agence pour l'énergie atomique et d'un groupe d'experts analysant les conséquences de la mise en service de la centrale sur l'environnement. Le chapitre énergétique pourrait donc être discuté et clôturé en mars prochain.