La visite officielle du chef de gouvernement tchèque en France

Mirek Topolanek au cimetière du Père-Lachaise, photo: CTK

Le Premier ministre tchèque Mirek Topolanek a effectué une visite officielle de deux jours en France. Notre collègue Alena Gebertova l'a accompagné au cours de ce voyage qui a mené le chef de gouvernement tchèque à Paris, mais aussi dans le sud de la France. Elle nous a téléphoné :

Mirek Topolanek au cimetière du Père-Lachaise, photo: CTK
La fanfare militaire française accompagnait la cérémonie qui s'est déroulée lundi tard dans l'après-midi sous un beau soleil d'automne au cimetière du Père-Lachaise. Une cérémonie aux couleurs tchèques, slovaques et françaises en l'honneur des légionnaires tchécoslovaques. Ses principaux acteurs : le Premier ministre tchèque en visite officielle de deux jours en France, l'ambassadeur slovaque à Paris et Alain Marleix, secrétaire d'Etat à la Défense chargé des Anciens Combattants, ont déposé des couronnes de fleurs devant un monument dédié aux anciens combattants. Ce mardi, deux déplacements ont marqué le séjour de Mirek Topolanek en France.

Nicolas Sarkozy et Mirek Topolanek, photo: CTK
D'abord à Marseille avec une visite du centre de recherches énergétiques de Cadarache, puis à Toulouse, où était prévue une visite de la chaîne de montage de l'airbus 380, ainsi qu'une rencontre avec le maire de la ville. La volonté de poursuivre le dialogue tchéco-français a été confirmée à maintes reprises au cours de ces 48 heures. Le chef de gouvernement Mirek Topolanek l'a clairement exprimé à l'issue des pourparlers qu'il a eu avec son homologue français François Fillon :

« Nous avons eu une discussion très intéressante au sujet des réformes et nous avons trouvé beaucoup de points convergents et de projets en commun. D'où la décision de poursuivre la discussion »

Des projets très concrets sont à attendre, dont un séminaire ministériel placé sous les auspices des deux Premiers ministres qui se tiendra très probablement au début de l'année prochaine avec pour but, bien sûr, la préparation des présidences de l'Union européenne en 2008 et 2009. J'ajouterai à la fin que, ce mardi, la République tchèque a eu, chose rare, une double présence dans la presse française avec un entretien accordé par Mirek Toppolanek au Figaro et une grande photo de Ségolène Royal aux côtés de Vaclav Havel. Ségolène Royal était invitée à Prague par l'ex-président tchèque.