L’augmentation des salaires des médecins, infirmières et fonctionnaires approuvée par le cabinet

Photo illustrative: Petr Kološ, ČRo

En approuvant, lundi soir, le règlement nécessaire, le gouvernement tchèque a donné son feu vert à une hausse des salaires. L’information a été communiquée par le Premier ministre Bohuslav Sobotka du Parti social-démocrate (ČSSD). A compter du 1er novembre prochain, les salaires des employés de la fonction publique devraient ainsi augmenter de 4%. Les revenus des médecins et les infirmières augmenteront de 10% à partir du 1er janvier 2017. « Cette hausse des salaires du personnel médical est une excellente nouvelle : nous souhaitons que ces employés restent dans le secteur public », a réagi la ministre social-démocrate du Travail et des Affaires sociales, Michaela Marksová.

Photo illustrative: Petr Kološ, ČRo
Les salaires des enseignants comme du personnel non enseignant dans les écoles ont été valorisés dès la rentrée 2016, respectivement de 6% et 4%. La prochaine hausse des salaires des fonctionnaires concernera plus précisément le personnel des ministères et autres institutions publiques, ainsi que les employés de l’Académie des Sciences, des musées, galeries, bibliothèques et de certains théâtres.

Le coût de cette croissance des salaires s’élèvera, cette année, à 157,6 millions de couronnes tchèques (5,8 millions d’euros), en 2017 à 946 millions de couronnes (35 millions d’euros). La progression salariale des enseignants coûtera à l’Etat quelque 2,5 milliards de couronnes (93 millions d’euros) supplémentaires.

Les régions et des communes tchèques qui emploient au total 151 000 fonctionnaires, devront, elles aussi, participer au financement de la hausse de leurs salaires, et ceci par une somme de moins de 2 milliards de couronnes (74 millions d’euros).