Le 23 février 1991, le Forum civique a éclaté

r_2100x1400_radio_praha.png

Le forum civique... Un nom et une formation devenus légendaires, puisque liés inséparablement aux événements révolutionnaires qui, en novembre 1989, ont provoqué la chute du régime communiste en Tchécoslovaquie.

Le forum civique... Un nom et une formation devenus légendaires, puisque liés inséparablement aux événements révolutionnaires qui, en novembre 1989, ont provoqué la chute du régime communiste en Tchécoslovaquie. Tout a commencé, rappelons-le, le 17 novembre par une manifestation estudiantine, brutalement réprimée par la police. C'est déjà deux jours après que le Forum civique a été fondé. Près de trois cents personnes se sont réunis alors dans un petit théâtre de Prague, pour décider de créer le Forum civique qui, ensuite, a remporté la victoire aux premières élections libres. Au fur et à mesure, des tendances contradictoires au sein du Forum ont provoqué son éclatement. Cela s'est passé le 23 février 1991. Le courant de droite a formé le Parti civique démocrate en tête avec Vaclav Klaus, le courant centriste, le Mouvement civique, en tête avec Jiri Dienstbier. Ce dernier parti n'existe plus de nos jours...

Comment les protagonistes de l'événement le voient-ils aujourd'hui ? Vaclav Klaus dit : « C'était une chose inévitable. Le forum civique ne pouvait pas survivre ne seraitce que d'une seule seconde »... Selon Jiri Dienstbier, ex-ministre des Affaires étrangères, la dissolution du Forum civique a eu un impact négatif sur l'évolution future de la république. « Il aurait été préférable de résoudre les problèmes de la transformation politique et économique, plutôt que de s'occuper de la formation des partis politiques », dit-il...