Le dernier rendez-vous 2013 autour du courrier des auditeurs

Photo: Renjith Krishnan

Bienvenue à l’écoute de la dernière édition de cette année de l’émission mensuelle qui est réservée au courrier des auditeurs et dans lequel nous avons pu trouver des réactions à nos programmes tout comme des voeux pour l’an 2014.

Photo: Site officiel de Czech Press Photo
Voici d’abord quelques extraits de lettres que nous avons reçues il y a déjà bien longtemps, au cours du mois de novembre. M. Motofumi Kai de Tokyo a beaucoup apprécié la rubrique culturelle préparée par Lucie Drechselová et Pierre Meignan qui était consacrée à la compétition de photographie presse Czech Press Photo et diffusée le 16 novembre dernier. Il nous a écrit :

« Votre émission 'Culture sans frontière' d’aujourd'hui m'a beaucoup plu. Oui, les photos journalistiques peuvent être un témoin de l’histoire et c’est un miroir qui reflète la société. Je me suis intéressé aussi au processus de la sélection des photos. Je pense que les photos choisies ont eu 'une puissance', ou ce que l'on appelle "une aura charismatique" qui attirent beaucoup de gens tout d'un coup. C'est une sorte de coup de cœur, pour ainsi dire. Personne ne peut nier la force des photos journalistiques qui jouent un rôle important dans ce monde. Je pense que, dans ce sens, cette compétition est une occasion importante. »

Pendant le mois écoulé, certains d’entre vous nous ont envoyé même plusieurs lettres. C’est le cas, par exemple, de nos fidèles auditeurs et amis Frédériques et Hervé Brien. Dans la première d’entre elles, nous avons pu lire :

« Bonjour à toutes et à tous, chers amis de la rédaction française de Radio Prague. Bon anniversaire. Après l’émission sur la Tchécoslovaquie en 1956 qui m’avait intéressée, j’ai écouté avec beaucoup d’intérêt celle d’aujourd’hui, sur la mémoire du passé. Une mention spéciale à la présentation d’Olomouc que nous avons eu la chance de visiter cet été. Peut-être la plus belle ville de Moravie. Je vous transmettrai prochainement une photo de la Place de La Victoire à Bordeaux où se trouve également une des œuvres d’Ivan Theimer. »

Dans une autre lettre adressée quelques semaines plus tard, M. Hervé Brien nous a signalé :

Photo: Štěpánka Budková
« Dans ce courriel, je veux réagir au dernier « Tchèque du bout de la langue » avec « Le bon pain tchèque ». Excellent, aussi bien l’article que le pain. Nous avons retrouvé dans cet article beaucoup de choses que nous connaissons ou avons pu remarquer lors de nos séjours en République Tchèque ou avec les amis tchèques que nous avons hébergés, comme le fait de mettre le fromage ou le jambon sur le pain plutôt que de faire un sandwich.

Ensuite viennent les petits pains parsemés de graines de pavot, cumin noir ou sésame, qui au petit-déjeuner sont excellents et surtout vous dépaysent complètement. Par contre nous n’avons jamais vu de « Šumava » qui ressemble à notre bon pain dit « de campagne » et que nous retrouvons maintenant de plus en plus. En parlant de marchés, nous avons également apprécié l’article sur le marché fermier de Jiřího z Poděbrad. Vous trouverez en pièce jointe, deux photos montrant les pains que nous pouvons trouver sur notre marché fermier qui se tient tous les dimanches matins à Talence... En rédigeant ce petit courriel, j’écoute Pavel Bobek et l’émission que vous lui consacrez : un son d’une autre époque, mais tellement bon à écouter. »

Merci, cher ami, pour vos sympathiquees et chaleureuses remarques, merci également pour les photos... Le thème de la mémoire du passé, évoqué plus haut, a intéressé, aussi, M. René Durand qui nous a signalé que « garder cette mémoire est toujours et peut-être plus que jamais indispensable. »

M. Jean-Marie-Monplot nous a adressé, lui aussi, plus d’une lettre. Dans la première datée de la deuxième moitié du mois de novembre, il nous a remercié pour les belles QSL qu’il a trouvées dans sa boîte aux lettres dès son retour à Chambéry et qui arrivent, selon ses paroles « très rapidement et régulièrement ». Tout récemment, il nous a envoyé également « un petit coucou » de Lorient avant de rejoindre, comme il nous l’a fait savoir, les sommets enneigés de la Savoie et Chambéry. Une occasion également pour lui de nous souhaiter de bonnes fêtes... Merci, cher ami.

Merci également à M. Abdelilah Boubchir de Sidi Bel Abbès en Algérie qui nous a confié :

Photo: Archives de Radio Prague
« Ces jours-ci nous sommes entrés dans le mois de Muharram, le Nouvel An islamique. Je souhaite à tous les auditeurs et à la rédaction française une bonne année, et beaucoup de bonheur pour vous en l'an 2014. Je souhaite également de bonnes choses à votre radio... Noël est synonyme de chants remplis d'émotion et de francs rires à l'unisson dans chaque famille, dans chaque maison, tandis que le coeur repose sur la main. Noël ! que de doux souvenirs éveille ce petit mot porteur de mille merveilles, à l'image du sapin orné, chargé de scintillantes décorations, autour duquel se déroulent toutes nos célébrations. »

De même, nous avons eu le plaisir de recevoir des nouvelles de M. Idriss Bououdina : « Je tiens à vous souhaiter tout d’abord le nouvel an 2014 et vous présenter mes meilleurs voeux en vous souhaitant une très bonne continuation.

Autrement je vous informe que je vis actuellement aux Etats-Unis d’où ma adresse. Je tiens à vous remercier et vous dire que je suis toujours à l’écoute de vos émissions. Bien qu’ayant changé mon lieu de résidence, je suis toujours fidèle à la chère Radio Prague. »

Nous sommes contents de constater que notre auditeur Idriss Bououdina compte continuer à capter nos programmes même à Pittsburgh aux Etats-Unis où il a déménagé.

Dans sa dernière lettre, M. Philippe Obre a réagi à une des nos récentes émissions dans laquelle nous avons rappelé un événement historique qui a auguré en quelque sorte la chute du régime communiste dans l’ancienne Tchécoslovaquie. Nous citons :

Le petit déjeuner s'est déroulée il y a 25 ans,  le 9 décembre 1988,  photo: Site officiel de l'Ambasade de France à Prague
« Je suis resté très polarisé et captivé par ce déjeuner historique entre les opposants tchèques d'alors et le président Mitterrand, il y a 25 ans. Surtout que l'interprète du chef d'Etat français fait un témoignage poignant, cette commisssion dont elle se souvient si bien, qu'elle a faite au président français et qui à la suite a esquissé un sourire gracieux... Ce genre de propos, et dans un programme, témoigne bien de votre professionnalisme, car vous faites l'effort de reproduire et de réaliser une émission avec le maximum d'acteurs encore disponibles. »

Mme Lea Hansch-Sabrsulova, fondatrice de l'Association Franco-Tchéquie Nancy, a réagi de son côté aux récents propos du chef du gouvernement tchèque, Jiří Rusnok, au sujet de sa présence supposée aux funérailles de Nelson Mandela, des propos enregistrés à son insu sur le sol parlementaire et jugés déplacés, pour lesquels il s’est ensuite excusé. Nous en avons d’ailleurs informé dans nos émissions. Elle nous a écrit à ce sujet :

« C'est avec un grand regret et une grande colère que j'ai lu les propos tenus par le premier ministre tchèque, M. Rusnok, et ses collègues à propos des obsèques de Nelson Mandela. Il est inadmissible qu'une personne occupant les fonctions qui sont les siennes s'exprime ainsi dans les termes que l'on a pu entendre. »

Photo: Respekt
M. Christian Ghibaudo voudrait savoir de son côté quelle est la situation de la presse magazine en République tchèque, nous demandant quel magazine (comme le Point ou l’Espress français) y est le plus lu ? Eh bien, s’agissant de la presse que l’on peut étiquetter de sérieuse voire intellectuelle, c’est certainement l’hebdomadaire Respekt qui est le plus estimé. Les lecteurs apprécient notamment son niveau journalistique élevé, son objectivité et son goût de l’investigation. Mais force est de constater que, généralement, les plus lus et plus populaires parmi les Tchèques sont les différents magazines illustrés dont le but prioritaire consiste à distraire.

C’est donc tout pour aujourd’hui, il ne me reste qu’à tous vous remercier, vous qui nous avez écoutés ou lus sur internet au cours de cette année 2013, vous tous également qui avez pris l’habitude de nous écrire pour réagir à nos programmes ou pour nous donner tout simplement de vos nouvelles, une façon de devenir les coauteurs de ce Courrier des auditeurs. J’espère qu’en 2014 vous nous resterez fidèles et que vous serez si possible plus nombreux encore. Au nom de toute l’équipe de Radio Prague, je vous souhaite de belles fêtes de Noël et une bonne et heureuse année 2014.... Je me réjouis de vous retrouver autour de la prochaine boîte aux lettres qui sera diffusée le 22 janvier prochain.