Le festival One world contre la haine et la violence

r_2100x1400_radio_praha.png

Cela fait quatre ans que l'association L'homme en détresse et la Télévision tchèque organisent, à Prague, le festival One world, en tchèque Jeden svet. Son objectif est de présenter des documentaires du monde entier, dénonçant la violation des droits de l'homme. Au programme de l'édition de cette année, qui se déroulera du 10 au 17 avril prochain, une centaine de documentaires de 33 pays, évoquant les guerres civiles, le terrorisme, les fanatismes idéologiques et religieux, la traite de la blanche, la vie en marge de la société, la violence envers les femmes et les enfants... Les films français ne manquent jamais au menu de ce jeune festival, jouissant déjà d'une excellente renommée internationale. Le rédacteur en chef de Radio Prague, David Vaughan, a invité au micro Laurent Coulon, attaché audiovisuel de l'Ambassade de France à Prague...

"L'Ambassade de France et l'Institut français de Prague ont soutenu le festival Jeden svet dès le début. La première année, l'ouverture du festival s'était déroulée dans la salle de cinéma de l'Institut. Il nous a paru que le festival était très important dans un pays comme la République tchèque, qui prépare son adhésion à l'UE et où il existe encore des problèmes d'intégration des minorités, des problèmes de droits de l'homme, même si, effectivement, la République tchèque est aujourd'hui un pays démocratique. Ce festival est important aussi pour la France, pour ses réalisateurs qui y sont invités et qui ont l'occasion d'y présenter leurs films. Cette année, par exemple, Jeden svet va accueillir Claude Lanzmann, qui est un documentariste français reconnu."

Auteurs: Omar Mounir , David Vaughan
lancer la lecture