Le vin et le commerce

r_2100x1400_radio_praha.png

D'une statistique assez triste à une statistique un peu plus gaie. L'agence de presse CTK publie des chiffres sur les besoins de la Tchéquie en vin. Les Tchèques, au nombre de 10 millions d'habitants, consomment de 1,2 à 1,5 millions d'hectolitres de vin, ce qui représente 14 à 16 litres par personne et par an. La production nationale n'a été que de 697.000 hectolitres en 1999, et de 520.000 hectolitres en l'an 2000. La différence est comblée par l'importation, qui a représenté, lors des dernières années, 364.000 à 662.000 hectolitres, dont le prix est de 12,96 à 16,16 couronnes le litre.

Cela dit, la République tchèque exporte du vin. L'an dernier, elle en a exporté pour l'équivalent de 3,3 milliards de couronnes, correspondant à 25.000 tonnes de vin de table, 80.000 tonnes de jus de raisin, 4000 tonnes de raisin et 600.000 hectolitres de vin. Dans le domaine des raisins et vins, la balance commerciale de la Tchéquie présente un déficit de 3,2 milliards de couronnes. Aujourd'hui, la Tchéquie compte pas moins de 3000 producteurs de vin. Mais le nombre est en constante diminution. Les petits viticulteurs et les sociétés nées de la privatisation n'ont que 15 à 20% de parts de marché. Le reste revient aux géants tchèques du vin. La période variant de 1997 à 2000 est généralement qualifiée de bonne par les viticulteurs.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture