Les 95 ans du pilote tchèque légendaire, Frantisek Perina

Frantisek Perina, photo: CTK

Le « général du ciel » Frantisek Perina, ancien pilote de guerre en France et en Grande-Bretagne, fête ses 95 ans. Titulaire des plus hautes distinctions françaises et tchèques, dont l'Ordre de la Légion d'honneur et l'Ordre du Lion blanc, Frantisek Perina est le premier à qui le président Vaclav Klaus a décerné la plaque d'honneur en signe d'estime de ses mérites.

Frantisek Perina, photo: CTK
Frantisek Perina s'est inscrit dans l'histoire de la Seconde Guerre mondiale en tant que pilote ayant combattu aux couleurs des Forces de l'air françaises et de la Royal Air Force britannique. Surnommé « général du ciel » ou « as des chasseurs », il a abattu quinze avions ennemis. Pour l'historien Frantisek Rajlich, auteur de plusieurs ouvrages sur le général, Frantisek Perina est une légende vivante :

« Il est devenu célèbre déjà avant la guerre, en 1937, lorsqu'il représentait notre Etat au concours d'aviation international de Zurich. Au lendemain de l'occupation du pays, il est parti pour la Pologne et a signé un contrat de 5 ans avec la légion étrangère française. Il était l'un des premiers pilotes tchécoslovaques à combattre dès décembre 1939 dans les escadrilles d'aviation sur le front occidental. Il s'est tout particulièrement illustré après l'ouverture de l'offensive allemande en Europe occidentale, le 10 mai 1940. En quelques jours, il a abattu sept avions allemands. »

En France, Frantisek Perina comptait parmi les meilleurs chasseurs. Il a lutté tout seul contre 60 chasseurs allemands Messerschmitt qui accompagnaient les bombardiers sur Paris. En concentrant l'attention sur lui, il a sauvé ses camarades. Grièvement blessé, il a réussi à atterrir à Coulomiers :

« Si je ne l'avais pas fait, mes huit camarades y seraient restés, alors je me suis jeté contre tous ses Messerschmitt... Les six années passées dans la guerre étaient les meilleures de ma vie. Vous savez, nous avions un motif, très fort, celui de lutter.. »

Après la chute de Paris, Frantisek Perina s'est enfui à Carcassonne, a survolé la Méditerranée et atterri à Alger. Aux couleurs de la RAF, il a combattu pendant deux ans dans la 312e escadrille de chasse tchécoslovaque. Après la guerre, il a continué à former les pilotes, mais pas pour longtemps. Licencié de l'armée, en 1948, il a échappé à une arrestation certaine en fuyant à l'étranger, à bord d'un avion léger. Avec son épouse et un pilote, il a atterri à Passau, dans la zone américaine. Plus tard, il s'est fixé aux Etats-Unis où il a participé au programme spatial Gemini et au développement des pièces pour les avions Boeing 747.

Après 1989, Frantisek Perina est retourné dans son pays d'origine. Toujours très actif, malgré ses 95 ans, il entretient des contacts non seulement avec ses camarades alliés en France et en Grande-Bretagne, mais aussi avec le général Günter Rall, le meilleur pilote allemand et son ancien adversaire sur le front français.