Les allocations de maternité augmenteront, ainsi que les retraites

r_2100x1400_radio_praha.png

Les allocations de maternité vont augmenter, à partir du 1er janvier 2009. Ainsi, les femmes en congé de maternité pourront percevoir jusqu’à 29 000 couronnes par mois. La loi est pourtant controversée puisque n’améliorant que la situation des riches. Un changement attend aussi les retraités dont les pensions seront revues à la hausse, de 330 couronnes en moyenne.

14 370 couronnes par mois : c’est le plafond actuel des allocations de maternité. Aucune femme ne peut percevoir davantage, même si la somme qu’elle gagnait avant la naissance du bébé était considérablement supérieure à la moyenne. Cela changera le 1e janvier 2009, avec l’entrée en vigueur de la loi sur l’assurance maladie adoptée il y a déjà deux ans mais pas encore appliquée, faute de moyens dans les budgets de l’Etat précédents. Pour la femme qui gagnait 80 000 couronnes ce qui est un revenu exceptionnel compte tenu de la moyenne qui se situe autour de 23 000, ses allocations de maternité augmenteront de plus de 14 000, pour un total de 28 890 couronnes. En revanche, pour les salaires plus bas, de 10 000, les allocations de maternité n’augmenteront que de 100 couronnes par mois, à 6930. Finalement, la femme dont le revenu était de 20 000 couronnes avant la naissance du bébé, percevra de 1000 couronnes de plus, soit 13 830 par mois.

Pour le ministre du Travail et des Affaires sociales, Petr Nečas, ce nouveau système est plus juste :

« Décidément plus juste à l’égard des femmes aux revenus élevés auxquelles il permet de toucher une allocation de maternité plus importante, ce que l’actuel système ne permettait pas. »

La sociologue Alena Křížková de l’Institut sociologique de l’Académie des sciences n’est pas entièrement d’accord avec le ministre :

« L’augmentation ne concernera que les femmes aux revenus très élevés, alors que la problématique devrait être résolue dans son ensemble. »

Petr Nečas
Puisque le nombre de femmes concernées par cette augmentation est peu élevé, les dépenses destinées à cette fin ne dépasseront pas 750 millions de couronnes, en 2009. Selon le ministre Nečas, après le 1er janvier 2009 la République tchèque sera plus proche d’autres pays de l’UE dans lesquelles les femmes ne ressentent aucune différence entre leurs revenus et les allocations de maternité:

« Ces pays sont, certes, économiquement plus riches et ils peuvent se le permettre, d’autre part, les Tchèques sont mieux lotis quant aux allocations parentales qui sont très élevées et à la durée du congé de maternité qui est sans pareil. »

La durée du congé parental en RT est à plusieurs vitesses, de 1 à 4 ans, et l’allocation varie de 7600 à 11 400 couronnes en fonction justement de sa durée. Une augmentation attend également les retraités: leurs pensions seront revues à la hausse à partir du 1er janvier 2009, de 330 couronnes en moyenne. Ce sera déjà une troisième augmentation en un an, grâce à laquelle la retraite moyenne pourrait franchir pour la première fois la barre des 10 000 couronnes.