Les Centres tchèques face au budget réduit

r_2100x1400_radio_praha.png

Les Centres tchèques, qui sont au nombre de 17, et dont la mission est de propager notre pays dans le monde, se voient obligés de réduire certaines activités, ainsi que le nombre de leurs employés. Le budget accordé, cette année, par le ministère des Affaires étrangères, est de plus de 38 millions de couronnes inférieur par rapport à celui de 1999. Le Centre tchèque de Paris a été le premier à réagir à cette situation. Mercredi, une association Entracte en France a été créée auprès du Centre. Le directeur de ce dernier, Michael Wellner-Pospisil, a indiqué que l'association s'est donnée pour tâche de chercher des sponsors, tant pour le Centre, que pour l'organisation de manifestations culturelles tchèques en France. Les activités du Centre tchèque à Paris affichent, d'ores et déjà, plusieurs nouveautés: la création du site Internet, l'introduction de plusieurs nouveaux types de programmes, dont les rencontres régulières, Les Mardis-Savoirs et Kaféidées. Le Centre a pris, aussi, le patronage du jeune orchestre français, Calliopée nota bene, et organise des concerts de jazz, avec participation d'artistes français.