Les défis à relever avec l'entrée de la République tchèque dans la zone Schengen

Schengen zone in 2008

Que deviendra la police des étrangers et la police des frontières lorsque la République tchèque aura intégré l'espace Schengen ? Des réponses avec des responsables de la direction de la police des étrangers à Prague.

Après la suppression du contrôle des marchandises, le 1e mars 2004, date de l'entrée de la Tchéquie dans l'UE, l'intégration de l'espace Schengen est une nouvelle étape de l'intégration européenne qui mettra fin au contrôle des personnes. Et la date est déjà toute proche : les contrôles aux frontières terrestres s'arrêteront le 21 décembre 2007 et ceux dans les aéroports en mars 2008. Concrètement, 148 points de passage frontière disparaîtront. Les contrôles seront maintenus dans une vingtaine d'aéroports internationaux. Le rôle de la Tchéquie dans la zone Schengen sera justement de contrôler de manière conséquente les frontières extérieures de l'UE dans les aéroports. La nouvelle tactique consistera dans une plus large coopération internationale. Selon Vladislav Husak, adjoint du directeur de la Police des étrangers et des frontières, de nouveaux centres de communication seront mis en place en direction de la Bavière, de la Saxe, de la Pologne et de l'Autriche, s'inspirant d'un centre identique qui existe déjà à Furt in Wald, à la frontière tchéco-allemande. La tâche des nouveaux services qu'il appelle les inspectorats de police sera la suivante :

Vladislav Husak, photo: CTK
« La prévention de la migration illégale, de la violation du régime de séjour, du travail illégal et des activités criminelles dans les zones limitrophes. »

L'intégration de l'espace Schengen nécessitera une profonde restructuration de la police des étrangers et des frontières et une réduction de ses effectifs, de 7197 employés actuellement à 4868 après le 1er janvier 2008. Une partie des policiers seront incorporés dans les rangs de la police dans les villes et communes les plus proches de l'ancienne frontière pour que la sécurité des habitants ne se dégrade pas.

Autre aspect de l'intégration de l'espace Schengen - la Tchéquie assumera l'entière responsabilité de la livraison des visas. Il y aura deux types de visa - européen délivré pour une durée de 3 mois et national qui va au-delà de ce délai. L'entrée dans l'espace Schengen modifiera aussi la situation des personnes possédant un titre de séjour de longue durée en Tchéquie. Pendant trois mois, ils auront le droit de circuler librement dans l'espace Schengen. A la question de savoir si la République tchèque est bien préparée à son entrée, Milos Vacek, adjoint du directeur pour les relations internationales, a rappelé que trois évaluations de l'UE étaient effectuées à cette fin : la coopération policière, la protection de la frontière aérienne extérieure et l'emploi du système d'information SIS II, et que la République tchèque y avait satisfait le mieux de tous les pays d'Europe de l'Est.