Les députés : ne touchez pas à nos salaires !

r_2100x1400_radio_praha.png

L'intention du gouvernement social-démocrate de modifier le système de rémunération des juges, ministres et parlementaires, n'a pas suscité de l'enthousiasme à la Chambre des députés. A l'exception des sociaux-démocrates, tous les députés ont voté contre ce projet de loi gouvernemental. Franchement dit, il n'y a pas de quoi s'étonner : à présent, les députés touchent plus de 40 000 couronnes tchèques par mois (plus de 1000 euros), ils ont droit aux 13e et 14e salaires et à d'autres avantages financiers. L'idée de faire changer cette situation est venue, il y a quelques semaines, du ministre du Travail et des Affaires sociales, Vladimir Spidla. Il explique : "Les salaires des dirigeants politiques et des parlementaires augmentent beaucoup plus rapidement que ceux des autres citoyens. Alors qu'un politicien touche 26 000 de plus qu'il y a six ans, un Tchèque moyen seulement 4500 de plus." Après avoir essuyé un échec à la Chambre des députés, Vladimir Spidla n'a pas caché sa déception. Quels sont les arguments de ses adversaires ? D'après les députés, son projet est superficiel, il n'est pas basé sur une analyse détaillée, sur une comparaison avec la situation à l'étranger. Au cabinet tchèque, maintenant, de remanier ce projet de loi controversé.

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture