Les « espoirs » tchèques au Jeux Olympiques de Londres (II)

L'équipe féminine de basketball, photo: CTK

Suite et fin de notre focus sur les « espoirs » de la République tchèque aux XXXe Jeux olympiques d’été qui démarrent déjà dans quelques heures. Aujourd’hui, tour d’horizon des chances tchèques de médailles au basketball et au tennis. Les sportifs tchèques vont défendre à Londres leurs six médailles obtenus à Pékin, mais certains experts sont plus optimistes…

L'équipe féminine de basketball, photo: CTK
Depuis Athènes en 2004 jusqu’à Londres, la République tchèque n’a qualifié qu’une seule équipe dans un sport collectif : l’équipe féminine de basketball. Après une cinquième et une septième place, les joueuses de basket souhaiteraient monter une troisième fois sur le podium. Les Tchèques sont certes une des meilleures équipes en Europe depuis un certain temps, remportant la deuxième place au championnat du monde de 2010, mais la tâche ne sera pas facile face aux équipes d’Australie, de Russie et surtout des Etats-Unis, laquelle aspire à une cinquième victoire consécutive dans un tournoi olympique. Tout dépendra du match clé, les quarts de final. Pour tomber face un adversaire à la portée du groupe tchèque, celui-ci doit finir le plus haut possible dans le groupe A avec l’Angola, la Chine, la Croatie, les Etats-Unis et la Turquie. Pour l’entraîneur Lubor Blažek, se qualifier au play-off est quelque chose de tout à fait faisable :

Lubor Blažek
« D’après la composition du groupe, je pense que nous pouvons battre tout le monde et d’ailleurs nous avons joué cette année avec la Croatie, la Turquie et aussi avec d’autres équipes, donc ce groupe nous est très familier. Finir parmi les quatre meilleures équipes dans le groupe est réaliste. L’idéal serait de se terminer au moins à la deuxième place, pour affronter la France, le cas échéant. Mais je suis plus prudent et modeste dans ce sens, je serai satisfait si nous jouons un bon basketball et si nous remportons des victoires. Et jusqu’à quelle stade de la compétition parviendrons-nous ? Ce sera une surprise pour moi ! »

Un tournoi olympique de tennis aura lieu bien évidemment à l’All England Club de Wimbledon où Petra Kvitová a gagné son premier Grand Chelem l’année dernière. Tomáš Berdych, lui aussi parmi les dix meilleurs mondiaux, espère combattre pour une des médailles, d’autant que Rafael Nadal a annulé sa participation aux JO il y a quelques jours. Les espoirs dans le tennis sont surtout placés dans le duo féminin Hlaváčková-Hradecká, qui ont remporté Roland Garros en 2011 et se sont retrouvées finalistes à Wimbledon cette année.
Petra Kvitová, photo: CTK
Autre espoir également : le double mixte qui rentre au programme des Jeux après 88 ans d’absence. Radek Štěpánek et Petra Kvitová ne cachent pas leurs ambitions, en dépit du fait qu’ils n’ont jamais joué ensemble. Ajoutons encore que l’équipe olympique tchèque de tennis a remporté ses dernières médailles à Atlanta 1996.

Lukáš Krpálek, photo: CTK
Il y a bien d’autres candidats potentiels aux médailles : le judoka Lukáš Krpálek ou Jaroslav Kulhavý, spécialiste en VTT, qui aimerait confirmer aux JO sa domination absolue durant la saison 2011 même s’il n’a pas connu de très bons résultats en 2012. Le slalom canoë/kayak a conduit les Tchèques au podium sans interruption depuis les JO de Barcelone en 1992. A Londres, la République tchèque s’est qualifiée dans toutes les catégories et Štěpánka Hilgertová, championne olympique en 1996 et 2000, participera déjà à ses sixièmes Jeux.

Štěpánka Hilgertová, photo: CTK
« Si on compte ces candidats pour les médailles, il faut les diviser par deux ou trois, ça dépend si vous êtes optimiste ou pessimiste. Mais le nombre final ne sera certainement pas semblable à la simple somme de tous les candidats olympiques supposés. »

…promet Milan Jirásek qui ne veut pas surestimer les chances tchèques. Le quotidien américain ‘USA Today’ a même prévu en mars huit médailles tchèques dont quatre d’or, mais toutes ces estimations ne restent que des calculs théoriques, parce qu’en 2008 il n’avait prédit que le triomphe de Barbora Špotáková et la médaille d’argent d’Ondřej Synek. Il ne reste qu’à attendre la cérémonie de clôture des JO de Londres pour faire un bilan de la moisson de médailles en 2012.